actu_accueil

La journée de valorisation de la recherche en SHS de la MSH Paris-Saclay

La journée de valorisation de la recherche en SHS de la MSH Paris-Saclay

INFORMATIONS

La Maison des Sciences de l’Homme (MSH) Paris-Saclay est une structure d’accueil, d’impulsion, de promotion et de diffusion de la recherche en sciences humaines et sociales. Elle organisait le 16 novembre à l’ENS Paris-Saclay une journée de sensibilisation à la valorisation de la recherche en sciences humaines et sociales. Plusieurs professionnels du domaine de l’innovation étaient présents pour expliquer les démarches et les solutions de la valorisation en SHS, ainsi que le cadre juridique et de recherche. Trois intervenants ont présenté des programmes spécifiques d’accompagnement et de financement de la valorisation. Trois autres présentations rapportaient des retours d’expériences de chercheurs qui se sont lancés dans l’aventure de valorisation.

L’objectif de la journée était de sensibiliser et promouvoir la capacité des unités de recherche en sciences humaines et sociales de notre périmètre à valoriser et à transférer leurs acquis vers le monde économique et social en vue d’augmenter l’impact social de la recherche. Il s’agissait de parvenir à motiver les collègues dans la démarche de la valorisation avec trois exemples très différents de valorisation. Tous ont présenté leurs expériences passionnantes dans ce domaine.

documentation

photos

Photos : Thierry CAYATTE

Parution du n°21 de la NRT : Relations professionnelles, une histoire sans fin ?

Parution du n°21 de la NRT : Relations professionnelles, une histoire sans fin ?

INFORMATIONS

Le Corpus de ce numéro de La Nouvelle Revue du Travail porte sur les relations professionnelles, approchées de plusieurs points de vue. Que ce soit en France, en Belgique, au Québec ou en Australie, les auteurs scrutent les profondes transformations des relations professionnelles depuis trois décennies. En savoir plus

Sommaire

Corpus – Relations professionnelles, une histoire sans fin ?

Hervé Champin, Jean-Michel Denis, Marnix Dressen-Vagne et Catherine Vincent
Relations professionnelles, une histoire sans fin ? [Texte intégral] 

Michel Lallement
 
Thomas Collombat et Martine D’Amours
Samuel Zarka
 
Meike Brodersen et Esteban Martinez
 
Pauline Grimaud
 
Stéphane Le Queux, David Peetz, John Burgess et Peter Waring

Adieu au Fair Go ? Néolibéralisme et reconfiguration des relations professionnelles en Australie [Texte intégral]

Controverse

Jean-Michel Denis, Camille Dupuy, Baptiste Giraud, Pauline Grimaud, Arnaud Mias, Frédéric Rey et Karel Yon
Les relations professionnelles : un paradigme en voie de disparition ou de reconfiguration ? [Texte intégral]

Varia

Marc Perrenoud, Pierre Bataille et Camila Moyano Dávila
Les musiciens dans tous leurs États : Chili, France, Suisse [Texte intégral]

Champs et contrechamps

Mario Billela, Dorine Brun, Sarah Jacquet, Séverin Muller et François Sarfati
Le travail démocratique en images. Une discussion autour du film Commune commune [Texte intégral]

Elsa Boulet
Douglas Sepulchre
Brice Nocenti
Paul Bouffartigue
Daniel Bachet
Olivier Cousin
Damien Collard
Jean-Luc Metzger
Mara Bisignano
Angelo Soares
Jean Vandewattyne
David Sanson
Patrick Cingolani
Lucie Tanguy
Mateo Alaluf
Étienne Bourel

Présentation des enjeux de l’objet interdisciplinaire : Maison des Intelligences Sociales et Numériques (MaISoN) de l’Université Paris-Saclay
23 novembre 2022

Présentation des enjeux de l’objet interdisciplinaire : Maison des Intelligences Sociales et Numériques (MaISoN) de l’Université Paris-Saclay

INFORMATIONS

Le 23 novembre, le nouvel objet interdisciplinaire de l’Université Paris-Saclay ouvre ses portes avec une session de présentation, seront discutées les questions de gouvernance, d’outils, du réseau et des ressources économiques à disposition.
Lieu : ENS Paris-Saclay.
Pour télécharger le programme cliquez ici.

« Requiem for the speechless » : Rencontre avec Kévin Ardito dans le cadre du séminaire Humanibots (MSH Alpes)
27 octobre 2022

« Requiem for the speechless » : Rencontre avec Kévin Ardito dans le cadre du séminaire Humanibots (MSH Alpes)

INFORMATIONS

La prochaine séance du séminaire interdisciplinaire « Humanibots » organisé par la MSH Alpes a lieu jeudi 27 octobre 2022 à 12h15 (en visioconférence) sous l’appellation : Requiem for the speechless avec l’artiste Kévin Ardito.

 
Visioconférence ouverte à toutes et tous sans inscription.
Lien direct Zoom
ID de réunion : 961 3008 0996 – Code secret : 648943
 
Partant de son expérience d’artiste, de chercheur et de pédagogue dans le numérique, Kévin Ardito proposera une exploration de ses pièces, et de ses réflexions conceptuelles et artistiques autour de l’approche de la robotique dans l’art et dans son éducation.
Profitant de l’appui de la documentation de la pièce « speechless requiem« , il exposera comment le robot, comme surface et espace de projection mental, est devenu un enjeu plastique pour lui, mais aussi comment celui-ci partage des points communs avec la réalité virtuelle pour être, peut-être, les deux faces d’une même pièce posée en équilibre sur sa tranche.
 
Kévin Ardito, est un jeune artiste diplomé du DNSEP en 2018, développant une pratique sculpturale entre robotique, environnement machinique et monde en réalités virtuels. Il est actuellement chercheur au sein de l’URN à l’ENSBA Lyon où il assure la pédagogique technique au Labo NRV. Passionné depuis l’enfance par le bricolage et le pouvoir de faire par soi-même, il s’investit rapidement dans la mouvance des makers dont sa pratique se veut une reprise de l’esprit afin de donner la réplique au champ sculpturale. Utilisant les outils numériques comme générateur d’émotions et d’expériences, il se plaît à interroger la nature de notre perception culturelle, en proposant une relecture amusée et caustique de l’industrie du divertissement dont il se sent comme l’un des produit. Passionné par les mondes virtuels, Kévin Ardito s’inscrit aussi dans des réflexions autour de leurs utilisations en art et au service des citoyens de la culture, en ayant travaillé notamment à l’élaboration de métaverse pour différents acteurs territoriaux (Erasme, CEA, Observatoire mont Blanc).
 
Toutes les informations concernant cette séance sont également disponibles sur le site de la MSH Alpes.

Séminaire

Le séminaire Humanibots coordonné par Véronique Aubergé (LIG) et Christian Graff (LPNC), il est organisé par la MSH-Alpes dans le cadre de son axe de recherche « Humanibots » et en partenariat avec le Laboratoire d’Informatique de Grenoble (LIG), le Laboratoire de Psychologie et de NeuroCognition (LPNC) et le Laboratoire Interuniversitaire de Psychologie/Personnalité, Cognition, Changement Social (LIP/PC2S).

Il adresse la question des frontières et intersections entre « espèces », devenue un sujet de réflexion citoyenne et politique, autant qu’elle anime la communauté scientifique en impliquant une forte interdisciplinarité. Les animaux et la place qui leur est conférée dans les sociétés humaines ont inspiré une grande diversité d’approches académiques. Objets de représentation, porteurs de symboles, ressources alimentaires et économiques, analyseurs de l’organisation sociale comme des besoins humains fondamentaux, les animaux et les relations polymorphes qui ont été établies avec eux constituent un objet de recherche interdisciplinaire foisonnant.  Dans ce même temps où se questionne la place donnée par l’humain à l’animal, est fortement interrogée l’intégration sociale en tant que sujet,  de l’objet technologique robot  – le robot dit social, voire compagnon, le cobot etc. Ces foisonnements scientifiques sur humain, animal, robot  partagent-t-ils des paradigmes scientifiques et culturels analogues ou semblables, peuvent-ils être un signe que l’homme moderne reconsidère sa place dans son écosystème ?
Retrouvez les vidéos du séminaire sur la Playlist Humanibots.

« Les mots de la sociologie de la déviance » : une série CESDIP

« Les mots de la sociologie de la déviance » : une série CESDIP

INFORMATIONS

Cesdip (Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales) a réalisé, pour ses 50 ans, un certain nombre de capsules vidéos portant sur « les mots de la sociologie de la déviance ». Ces courtes vidéos rendent compte des recherches menées au Cesdip sur des thèmes tels que Punitivité, Coopérations police/justice, Abolitionnisme pénal, Contrôles d’identité, Politique de la ville, Réformes des polices, Délinquance en col blanc, Incivilités, Histoire du bagne colonial ou Genre et police.

Vidéos

Lien vers toutes les vidéos YouTube

Voici une sélection de quelques vidéos sur « La délinquance en col blanc », « Le genre dans la police » et « La politique de la ville ».

Les mots de la sociologie de la déviance

3 Vidéos

Recrutement : Chargé(e) de projet pour l’Institut Fédératif de Recherche sur le Renouveau des Territoires

Recrutement : Chargé(e) de projet pour l’Institut Fédératif de Recherche sur le Renouveau des Territoires

INFORMATIONS

L’IF2RT recrute son ou sa Chargé(e) de projet (CDD 1 an).

Le candidat ou la candidate assistera et conseillera l’équipe scientifique de l’Institut Fédératif de Recherche sur le Renouveau des Territoires à plusieurs niveaux :

  • Animation scientifique (journées d’étude, colloque)
  • Montage et suivi des projets
  • Interface entre le monde académique et le monde du développement territorial
  • Communication et médiation scientifique
  • Veille scientifique

La date limite des candidatures est fixée au 4 novembre 2022.

Retrouvez l’offre complète ici.
Télécharger la fiche de poste

Journées d’étude : Écritures alternatives de la recherche en SHS
15 et 16 novembre 2022

Journées d’étude : Écritures alternatives de la recherche en SHS

INFORMATIONS

Les 15 et 16 novembre, la MSH Ange-Guépin et l’équipe CRENAU organisent deux journées qui ont pour objet l’écriture de la recherche en SHS, au sens large, à Nantes.

Rendez-vous ici pour vous inscrire.
Retrouvez le site dédié à ces journées .

Programme

15 novembre 2022 : Arts et multimédia (à l’ENSA Nantes)

Matin

  • Bernard Michon et Sacha Crusson (CRHIA, Nantes Université) : Valorisation de la recherche en histoire : les projets multimédias du CRHIA.
  • Tristan Fourré (LAMo, Nantes Université) : « Le pappier pris et escript ay… » (Ré)écrire René d’Anjou : le profil numérique d’une figure médiévale.
  • Elise Roy (AAU-CRENAU) – Expérimentation de la socio-filmie sur le terrain d’une recherche urbaine
  • Laure Brayer et Olivier Labussière (AAU-CRESSON) – L’atelier-vidéo : penser ensemble en faisant des films

Après-midi

  • Christian Dury (CNRS, MSH-LSE) – Approche audiovisuelle : l’expérience de la MSH Lyon St-Etienne 
  • Anna Street (3.LAM, Le Mans Université) – Water as an Alternative Model for Making Meaning
  • Anne Bossé (ENSA- AAU-CRENAU) – Retours sur une expérience d’écriture pour le théâtre, Suivre les morts
  • Kevin Chesnel, Elise Roy, Julie Bachimont et Léo-Paul Baudet (AAU-CRENAU) – Du dessin pour dire les espaces au roman graphique pour restituer une enquête

 

 16 novembre 2022 : blogging et micro-blogging scientifique (au Château du Tertre)

Matin

  • Marc Jahjah, (LAMo, Nantes Université) – Une petite « querencia » à soi : la recherche-création sur les réseaux
  • Anthony Pecqueux (Centre Max Weber, CNRS) – Micro-écritures en sciences sociales: du carnet Hypothèses au compte twitter, et retours
  • Laélia Véron (POLEN, Université d’Orléans) – Être enseignante-chercheuse sur Twitter

Après-midi

  • Julie Gangneux (AAU-CRENAU) – Habiter confinés : un carnet pour observer et analyser les conséquences de la pandémie de covid 19 sur les espaces habités.
  • Jean-Marc Lemonnier (HisTéMé, Université de Caen)(à distance) – Le blog : donner à lire sa fabrique de l’Histoire
  • Synthèse et conclusion par Mélodie Faury (Archives Poincarré, UniStra)

Appel à contributions – L’Homme & la Société dossier « L’Union Européenne : de l’intérêt général aux conflits d’intérêts »

Appel à contributions - L'Homme & la Société : "L'Union européenne : de l'intérêt général aux conflits d'intérêts"

INFORMATIONS

La revue L’Homme & la Société, hébergée par la MSH Paris-Saclay, lance un appel à contributions pour son dossier : « L’Union européenne : de l’intérêt général aux conflits d’intérêts ».

Les conditions de soumission, les axes thématiques envisagés, ainsi que les contacts pour répondre à cet appel sont à retrouver sur Calenda.

Date de clôture de l’appel : 30 avril 2023

Résumé

Par le passé, aucune union monétaire n’a pu survivre sans union politique. Comme l’Union européenne se définit elle-même pour ses membres comme « cadre de gouvernance économique », il paraît légitime de réfléchir sur la question suivante : peut-on concevoir, et sous quelles conditions, de la faire évoluer vers autre chose qu’une vaste zone de libre-échange ? Cet appel à contribution a pour objet l’écart persistant entre la notion d’intérêt général incarné par les traités d’Union dans trois institutions – la Commission, le Parlement et le Conseil – et cette gouvernance économique dont la légitimité repose exclusivement sur une doctrine de stabilité monétaire et budgétaire.

Numéro 214-215 de L’Homme & la Société : Petites et grandes résistances dans les domesticités

Numéro 214-215 de L'Homme & la Société : Petites et grandes résistances dans les domesticités

Le numéro 214-215 (20221/1-2) de L’Homme & la Société, revue hébergée par la MSH Paris-Saclay, est paru !

Petites et grandes résistances dans les domesticités

Coordonné par Alizée Delpierre et Ranime Alsheltawy

Comment les travailleuses et travailleurs domestiques résistent-elles et ils à la domination ? Quelles sont leurs luttes individuelles et leurs mobilisations collectives ? Les rapports de travail domestiques reposent sur un ensemble de mécanismes de subordination et d’oppression, bien étayés par la littérature, qui invitent à tourner notre regard vers les manières dont ils sont contestés. Ce dossier a pour ambition d’interroger les formes de résistance déployées par celles et ceux qui prennent en charge les tâches domestiques et familiales au domicile des autres, contre rémunération et avantages en nature. La diversité des cas empiriques et des contextes ici mobilisés en parcourt trois formes : des contestations individuelles dans les interactions quotidiennes aux initiatives collectives portées par des institutions, en passant par l’étude de la mise en récit des résistances dans la production littéraire et artistique. Le dossier dans son ensemble invite à une réflexion sur l’émancipation des travailleuses et travailleurs à l’heure où les emplois domestiques se massifient à travers le monde, malgré des conditions de travail très dégradées. Si leurs résistances résultent de l’impulsion ou du soutien d’institutions privées comme publiques, il est faux de croire que les travailleuses et travailleurs ne peuvent rien sans elles : leurs résistances émanent aussi d’une auto-émancipation dont il s’agit de comprendre les conditions.

Sommaire

ÉDITORIAL

  • De la légitimation politique d’une trappe identitariste, par Monique Selim
DOSSIER
 
  • Petites et grandes résistances dans les domesticités, Introduction par Ranime Alsheltawy et Alizée Delpierre
  • Genèse de la convention collective des employés de maison (1930-1951). La mobilisation des employeuses pour la reconnaissance du travail domestique en France, par Isabelle Puech
  • Le droit est le masque de la lutte. Lorsque des travailleuses domestiques saisissent la justice, par Caroline Ibos
  • Entre angoisses et calculs : l’épreuve de la « domination rapprochée », par Dominique Memmi
  • « Employers don’t know what I feel behind that smile ». Penser les résistances dans l’économie mondialisée du travail domestique, par Julien Debonneville
  • La « mauvaise humeur » des domestiques : s’exprimer pour affirmer son individualité ? Approche historique, pat Margot Beal
  • Performance et exclusion. La place du corps au sein du mouvement intersectionnel des travailleuses domestiques migrantes au Liban, par Dalia Zein
  • Résister dans un environnement contraint. Le cas des travailleuses domestiques immigrées au Liban, par Marion Tertre

HORS-DOSSIER

  • La Honte, l’histoire d’une revanche sociale?, par Danial Basanj et Fereshteh Fakour Manavi

NOTES CRITIQUES

  • L’acte de transgression s’assure-t-il un futur ?, par Michel Kail
  • Tolstoï « revenu parmi nous », par Margaret Manale

COMPTES RENDUS

  • Hélène CLAUDOT-HAWAD, Habiter le désert. Les Touareg de l’Ahaggar photographiés par Marceau Gast, 1951-1965, Paris, Non Lieu, 2021, 240 p., par Christophe Daum
  • Stéphanie BOULARD & Catherine WITT (dir.), Ententes – À partir d’Hélène Cixous, Paris, Presses Sorbonne Nouvelle, 2019, 238 p., par Catherine Nesci

REVUE DES REVUES 2019-2020

  • Écologie et effondrisme, classes sociales et inégalités, passé et devenir de la sociologie, par Salvador Juan

Diffusion

Ce numéro est disponible en version papier et en version électronique via le portail Cairn.

Numéro 40 de terrains & travaux : Dire la sexualité

Numéro 40 de terrains & travaux : Dire la sexualité

Le numéro 40 (2022/1) de terrains & travaux, revue hébergée par la MSH Paris-Saclay, est paru !

DIRE LA SEXUALITÉ

Numéro coordonné par Pierre Brasseur, Milena Jakšić et Cécile Thomé

Le n° 40 (2022/1) de terrains & travaux est constitué d’un dossier thématique intitulé « Dire la sexualité », ainsi que de deux articles hors dossier.

Sommaire

DIRE LA SÉXUALITÉ

  • Comment peut-on dire la sexualité ?, Introduction par Pierre Brasseur, Cécile Thomé et Milena Jakšić
  • La consultation gynécologique, une instance paradoxale dans la socialisation des jeunes femmes à la sexualité, par Aurore Koechlin
  • Ne pas dire la sexualité. Évitements infirmiers et socialisations hors travail, par Kevin Toffel et Marion Braizaz  
  • Qui suis-je pour juger ? La production sociale du silence autour des violences sexuelles intrafamiliales en Polynésie française, par Lucile Hervouet
  • La sexualité en colloque, une « parenthèse enchantée » ? Violences et rituels professionnels à l’épreuve de l’égalité des carrières scientifiques, par Farah Deruelle
  • Qu’est-ce qu’une homosexualité respectable ? Classer pour contrôler, par Sylvie Tissot
  • Les intimités déviantes du capitalisme. John D’Emilio et l’émergence des identités sexuelles modernes. Introduction à la traduction de « Capitalisme et identité gaie », par Mathieu Trachman
  • Capitalisme et identité gaie [1983], par John D’Emilio, Traduction par Anne-Gaëlle Argy
HORS DOSSIER
 
  • Soigner et (se) protéger malgré la pénurie de masques, par Cédric Calvignac et Gérald Gaglio
  • Patient·e·s régulier·e·s de médecines complémentaires et alternatives (MCA). Cartographie des alternatives de santé et analyse de carrières thérapeutiques, par Adrien Kurek
 

Diffusion

Ce numéro est disponible en version papier et en version électronique via le portail Cairn.

Retour haut de page