Appel à workshops

Résultats de l’Appel à workshops MSH Paris-Saclay 2020 – vague 3

Pour la dernière vague de l’appel à workshops 2020, la MSH Paris-Saclay a retenu deux projets :

Apprendre et penser les sciences dans l’enseignement et la formation scientifique : vers une interdisciplinarité didactique-philosophie-histoire

Responsables scientifiques : Laurence Maurines (DidaScO-EST) & Christian Bracco (Equipe Histoire de l’astronomie, Syrte)

Pour faire face à l’évolution des publics scolaires et universitaires ainsi qu’à la crise de la formation scientifique, différentes réformes ont été engagées au niveau national. Parmi les leviers envisagés pour l’enseignement des sciences par les textes ministériels, figure l’introduction de l’histoire des sciences et d’éléments de nature épistémologique. Les attendus institutionnels de cette introduction sont souvent peu explicités et opérationnalisés. Sur le plan de la recherche, elle reste source de questionnements.

Ce workshop vise à soutenir le développement de travaux sur l’introduction de l’histoire des sciences et des techniques et de l’épistémologie dans l’enseignement et la formation scientifique. Il se propose de discuter des enjeux éducatifs et sociétaux de cette introduction et des questions qu’elle soulève. La réflexion sera principalement conduite dans le cadre d’un champ disciplinaire donné, la physique, au travers d’interventions croisées de didacticiens et d’historiens. Elle s’ouvrira à des cas contemporains et à d’autres disciplines en conclusion.

Se mettre en récit face aux institutions disciplinaires : utiliser les interstices des règlements, composer avec les normes (sociales) de genre

Responsables scientifiques : Natacha Chetcuti (IDHES) & Irène Gimenez (LARHRA)

Ce workshop doctoral fait dialoguer des doctorantes dont les thèses en cours partagent des positionnements de recherche et des entrées thématiques croisant des institutions disciplinaires et une attention fine aux populations vivant dans ces institutions.

Résultats de l’Appel à Workshops 2020 – Vague 1

Pour la vague 1 de l’appel à workshops 2020, la MSH Paris-Saclay a retenu 5 projets.

Chacun bénéficiera d’une dotation pouvant aller jusqu’à 3500 €, dont la gestion sera directement assurée par la MSH Paris-Saclay.

Les 5 projets retenus sont les suivants :

Les multiples dimensions de l’Homme et de la connaissance : questions épistémologiques, culturelles

Responsables scientifiques : Laurence Maurines (EST / UPSaclay) & José-Luis Wolfs (Centre de recherche en sciences de l’éducation – ULB)
Nombre des défis que le monde contemporain doit relever nécessite la compréhension par tout citoyen de ce qui caractérise le savoir scientifique et son mode d’élaboration ainsi que celle de leurs spécificités comparativement à d’autres domaines de connaissances. Ce workshop vise à soutenir le développement de travaux sur les représentations des sciences dans l’enseignement et la formation. Il se propose non seulement d’interroger les sciences mais aussi de les mettre en perspective avec deux autres domaines/pratiques. Sont explorées des questions portant sur ce qui caractérise les sciences, les distingue et les rapproche des religions et des arts en mettant au centre du questionnement la personne saisie dans toutes ses dimensions. Il présente des regards croisés d’épistémologues, chercheurs en psychosociologie, en sciences de l’éducation et en didactique des sciences de différentes équipes de recherche de trois pays francophones (France, Belgique, Suisse).

Uchronies/expérimenter le temps des œuvres et des objets, ou comment le numérique contraint à repenser les dispositifs d’exposition

Responsables scientifiques : Claire Brunet (CRD / ENS Paris-Saclay), Sébastien Pluot (TALM – école des beaux arts
d’Angers) & Annalisa Viati navone (LéAV – Ecole d’Architecture de Versailles)

S’installant dans la longue durée du projet d’Art by Translation (https://www.artbytranslation.org) et inscrivant les pratiques de design dans ce champ explicitement, le projet vise à interroger, par la pratique les formes de traduction entre art et design comme entre langues naturelles et code informatique.
Il le fera notamment à partir des œuvres et objets qui mutent, se transforment, disparaissent et réapparaissent. D’autant mieux à l’ère des interfaces numériques. Et il le fera en intégrant la dimension de l’histoire de l’art et du design. L’ensemble du programme vise à ainsi réinterroger les formes d’existence et d’exposition des objets au
regard du temps digital.
Pour ce faire, il s’articule ici, en résidence à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris, en un workshop de recherche et prospective sur les « uchronies » avec les artistes & architectes Berdaguer et Péjus : pérennité ou contingence des objets & obsolescence programmée à l’ère du numérique.

Healthcare, social sciences, and « philososphy in practice »

Responsables scientifiques : Marta Spranzi (PRINTEMPS/UVSQ), Marie Gaille (Sphère – UMR 7219), Catherine Dekeuwer (Institut de recherche en philosophie – Lyon 3) & Bruno Falissard (Centre de recherche en épidémiologie et santé des populations – Sciences Po Paris)

The planned workshop will bring together scholars working in the healthcare and public health
domain both from the perspective of the social sciences, of « field philosophy », of « empirical
ethics » and of the medical sciences. By focusing on three main medical fields — psychiatry,
public health and genetics— participants will explore different approaches and their respective
advantages, and well as the specific contribution philosophers can make to developing
innovative normative approaches in these fields. Doctoral students will be invited to participate
actively in the workshop so as to constitute a European network of young scholars working
towards the resolution of important ethical and epistemological issues affecting the healthcare
domain, thus strengthening the interaction and collaboration between the medical sciences, the
social sciences and philosophy.

Sunbelt 2020

Responsables scientifiques : Paola Tubaro (LRI), Emmanuel Lazega (CSO), Christophe Prieur (TelecomParis) & Fabien Tarissan (ISP)

La « Sunbelt » est la plus grande conférence internationale d’analyse des réseaux sociaux, qui ressemble des
spécialistes issus de disciplines différentes (des sciences humaines et sociales aux mathématiques et à
l’informatique), et qui célèbre en 2020 sa quarantième édition. À cette occasion, elle aura lieu à Paris pour la
première fois. Nous souhaitons maximiser le bénéfice de cet événement pour les chercheur.e.s et les étudiant.e.s
français.es, quelle que soit leur discipline, en leur donnant l’opportunité de faire connaître leur recherche d’une
part, et d’entrer en contact avec des collègues et avec des experts internationaux de renom, de l’autre. Le
financement que nous demandons à la MSH contribue à réaliser ce double objectif d’inclusion et de mise en
visibilité maximale pour la communauté locale – en particulier parisienne et saclaysienne.

De l’archive aux systèmes d’information géographique : des outils pour la cartographie dans les humanités numériques

Responsables scientifiques : Davide Gherdevich (Dypac / UVSQ), Eric Mermet (CAMS / EHESS) & Citlalli Dominguez / Dypac / UVSQ)

Depuis plusieurs années, différentes disciplines des sciences humaines et sociales comme l’histoire, la littérature, l’anthropologie sociale, la sociologie, l’archéologie ont renouvelé l’étude de la cartographie, utilisant des nouvelles approches théoriques, méthodologiques et techniques. Lors de ces deux jours de workshop, nous souhaitons interroger les différentes manières d’utiliser la cartographie, les SIG et l’analyse spatiale dans les sciences humaines et sociales. Grâce en particulier à l’utilisation des archives, les chroniques​, les systèmes d’information géographique et aux outils informatiques nous pouvons fournir de nouvelles analyses et de nouvelles données à partir de cartes.

Résultats de l’appel à Workshops 2018 MSH Paris-Saclay

Pour la vague 5 de l’appel à workshops 2018, la MSH Paris-Saclay a retenu 4 projets.

Chacun bénéficiera d’une dotation pouvant aller jusqu’à 3500 €, dont la gestion sera directement assurée par la MSH Paris-Saclay.

Les 4 projets retenus sont les suivants :

 

Ville, transport et mobilité durable

Responsables scientifiques : Julie Bulteau (CEARC / UVSQ) & Anne Fournier (FDEG/ Université de Valenciennes)

Ces journées d’étude en économie de l’environnement, des transports et de l’énergie ont pour ambition de réunir des contributions originales tant théoriques qu’empiriques sur les questions de mobilité durable. Pour sa deuxième édition, une place importante sera accordée à la thématique des nouvelles formes de mobilité et de l’innovation dans le secteur des transports. Une attention particulière sera portée aux travaux proposant une approche interdisciplinaire. De plus, afin de donner une dimension pratique et appliquée à ces journées thématiques, une session « retours d’expériences » aura pour enjeu de confronter les travaux de recherche scientifique à la réalité du terrain en collectivités territoriales et de faire dialoguer chercheurs, praticiens et décideurs publics autour des initiatives locales de mobilité durable.

 

Symposium « Innovations Organisationnelles en Santé Mentale : des concepts aux usages »

Responsables scientifiques : Annie Bartoli (LAREQUOI / UVSQ), Guy Gozlan (Samsah Prépsy) & Cécile Blatrix (UFR GVSP / AgroParisTech)

Le symposium MAPS (Management et Psychiatrie : quelles Innovations Organisationnelles en Santé Mentale ?) est une manifestation ouverte aux nombreuses parties prenantes intéressées par la réflexion et l’action en matière d’organisation de la prise en charge en santé mentale. Il concerne, sans exclusive, les chercheurs de différentes disciplines, associations d’usagers et de familles, médecins et professionnels de santé, formateurs et consultants, institutionnels, acteurs politiques, etc.

Son objectif général est de comprendre et mettre en évidence les apports potentiels, les difficultés et les conditions de réussite de dispositifs organisationnels innovants pour l’amélioration des prises en charge adaptées en santé mentale.

 

18èmes Journées internationales d’économétrie et de statistique spatiales

Responsables scientifiques : Raja Chakir (UMR Economie publique / INRA – AgroParisTech) & Florence Puech (RITM /UPSud)

Les Journées internationales d’économétrie et de statistiques spatiales sont organisées annuellement depuis 2001. La dernière édition a eu lieu à Dijon en mai dernier, la prochaine, la 18ème édition, se tiendra les 23-24 mai 2019 à Paris (AgroParisTech, rue Claude Bernard). L’objectif de ces journées est de réunir notamment des économistes, des agronomes, des statisticiens, des économètres, des mathématiciens et des géographes autour d’un ensemble de thématiques et de recherches novatrices dans les domaines de la statistique et de l’économétrie spatiales et de leurs applications. Ces journées ont également pour ambition de favoriser et d’encourager fortement les rencontres et les échanges entre des chercheurs confirmés dans ce domaine et des jeunes chercheurs et doctorants.

 

Redrawing the boundaries of the social sciences: How social problems became economic problems in the postwar U.S.

Responsables scientifiques : Philippe Fontaine & Virginie Albe (ISP / ENS Paris-Saclay)

Ce workshop fait suite à un premier workshop organisé les 29–30 juin 2018 à l’ENS Paris-Saclay lors duquel les bases d’une réflexion sur les différents traitements réservés aux problèmes de société de la société nord-américaine d’après-guerre ont été posées. Lors de cette première édition, les intervenants sont revenus sur la difficulté à penser les problèmes de société dans une perspective multidisciplinaire qui permette de posséder un panorama assez complet des différentes lectures de ces problèmes. Ils ont pareillement noté les rapports à double sens entre les sciences sociales et les politiques publiques. Certaines des premières donnent des outils aux décideurs pour construire leurs politiques publiques, mais en retour les demandes des décideurs et l’urgence de certains problèmes de société peuvent produire des effets non négligeables sur les orientations des différentes sciences sociales, en encourageant notamment la pénétration du raisonnement économique dans certaines sciences sociales. Le second workshop a pour but de peaufiner l’approche mise en œuvre tout en assurant une plus grande cohérence d’ensemble aux papiers présentés, lesquels formeront la base d’un ouvrage collectif.

Résultats de l’appel à Workshops 2018 MSH Paris-Saclay

Pour les vagues 3 et 4 de l’appel à workshops 2018, la MSH Paris-Saclay a retenu 4 projets.

Chacun bénéficiera d’une dotation pouvant aller jusqu’à 3500 €, dont la gestion sera directement assurée par la MSH Paris-Saclay.

Pour la vague 5, les dossiers sont à déposer au plus tard le 15 septembre 2018.

 

Les 4 projets retenus sont les suivants :

 

Durabilité et obsolescence programmée des produits de consommation

Responsables scientifiques : Yannick Pagnerre (CLD / UEVE) & Nicolas Dupont (CERDI / UPSud)

Transversal, ce workshop se propose de réunir des intervenants issus de différents horizons, enseignants chercheurs, professionnels et ingénieurs, afin de nourrir une réflexion d’ensemble sur les enjeux tant techniques que socio-économiques, environnementaux et juridiques de l’obsolescence programmée, qui vise à raccourcir la durée de vie des produits, et d’envisager, réciproquement, les pistes qui peuvent être exploitées afin de rallonger cette durée et de sensibiliser les opérateurs économiques sur ce point.

 

Les nouveaux enjeux patrimoniaux en contextes de crise. Les dynamiques du droit dans l’évolution de la protection internationale du patrimoine culturel.

Responsables scientifiques : Marie Cornu & & Jérôme Fromageau (ISP – UMR 7220)

A l’occasion des 20 ans de la ratification par la France de la Convention de l’UNESCO de 1970 et du premier anniversaire de la ratification du Deuxième protocole à la Convention de La Haye de 1954, la Commission nationale Française pour l’UNESCO (CNFU) propose un colloque sur « Les nouveaux enjeux patrimoniaux en contexte de crise. Les dynamiques du Droit dans l’évolution de la protection internationale du patrimoine culturel. » Dans un contexte de désastres patrimoniaux, qu’il s’agisse de destructions volontaires ou encore de pillages, du trafic illicite de biens culturels à grande échelle notamment en provenance de pays en situation de crise ou de conflit armé, la CNFU, en partenariat avec l’UNESCO, le ministère de la Culture et le ministère des Affaires étrangères, propose de revenir sur l’efficacité du système de prévention et de lutte contre cette criminalité culturelle et sur la place des instruments déployés à différents niveaux.

 

Traiter l’objet « cybersécurité» en sciences humaines et sociales : méthodologies de la recherche

Responsables scientifiques : Daniel Ventre (CESDIP / UVSQ) & Hugo Loiseau (Université de Sherbrook)

Cybersécurité, cybercriminalité, cybersurveillance, cyberconflit, sont autant de sujets traités depuis quelques années par les chercheurs en sciences humaines et sociales (sociologie, science politique, droit, études de sécurité, études stratégiques, « war studies », « peace studies »…). Ce workshop traitera des méthodologies, cadres théoriques et conceptuels que mobilisent ces diverses disciplines quand elles s’intéressent aux questions de « cybersécurité » (cybercrime, cybersurveillance, etc.). Les interventions s’attacheront à répondre aux questions suivantes : Comment définit-on son objet de recherche ? Quels sont les cadres théoriques et méthodologiques applicables ? Quels sont les terrains d’étude ? Quels corpus de données exploiter, comment les analyser ? Quels sont les apports de l’interdisciplinarité et pluridisciplinarité particulièrement dans la rencontre des SHS et des STIC ?

 

Les traductions de la littérature espagnole en Europe à l’époque classique : textes, traducteurs

Responsables scientifiques : Marc Zulli (DYPAC / UVSQ ) & Cristina Marinas (DAVID / Ecole Polytechnique)

Ce workshop fait suite à deux précédentes rencontres dont les Actes ont été publiés (revue RITT, n° 17, 2015), avec une version accessible en ligne : https://www.openstarts.units.it/handle/10077/11885. De nature pluridisciplinaire, il réunira des anglicistes, germanistes, italianistes, hispanistes et des historiens du livre ou de l’art autour des traductions de la littérature espagnole en Allemagne, Angleterre, France et en Italie du XVIe au XVIIIe siècle.

Ce workshop permettra de s’interroger sur la nature des textes espagnols qui ont été traduits à l’époque classique en Allemagne, Angleterre, France et Italie, sur la personnalité de leurs traducteurs et sur les outils dont ils disposaient (dictionnaires, grammaires, etc.). On se penchera également sur les différents aspects du traitement numérique possible des traductions anciennes d’œuvres espagnoles réalisées par des traducteurs tels que, C. Oudin, J. de Luna, J. Pisssevin, F. da Venezia, L. Franciosini, J. Minsheu ou Pahsch Basteln von der Sohle.

 

Résultats de l’appel à Workshops (vague 2) de la MSH Paris-Saclay

Pour cette seconde vague de l’appel à workshops 2018, la MSH Paris-Saclay a retenu 7 projets.

Chacun bénéficiera d’une dotation pouvant aller jusqu’à 3500 €, dont la gestion sera directement assurée par la MSH Paris-Saclay.

Pour la vague 3, les dossiers sont à déposer au plus tard le 15 juin 2018.

 

 

Les 7 projets retenus sont les suivants :

 

Sciences humaines et sociales & Mobilités (13 juin 2018)

Responsables scientifiques : Jean-Guy Devezeaux (CEA/I.tésé ) & Dominique Barth (DAVID / UVSQ)

Le workshop SHS-Mobilités offrira l’opportunité d’échanges féconds entre les chercheurs en sciences humaines et sociales et avec les sciences pour l’ingénieur et du numérique sur le thème des
nouvelles mobilités. Le programme du workshop mobilise une large palette d’éclairages disciplinaires, à partir de grandes problématiques sociétales concernant les (r)évolutions des usages et les
nouvelles technologies de la mobilité, ainsi que les aménagements pertinents dans la ville et les territoires pour y répondre.

L’originalité de ce workshop tient donc à son caractère transdisciplinaire, à sa couverture territoriale (milieu urbain et périurbain) et à sa dimension interinstitutionnelle. Il est en effet coordonné par le club de l’Orme, animé par le CEA, et la fédération de recherche en Sciences Informatiques, Humaines et Sociales (SIHS), qui regroupe des laboratoires de l’UVSQ, en coopération avec l’alliance ANCRE, l’IFPEN et l’IFSTTAR

Télécharger le programme : Programme_Workshop-SHS-Mobilités

 

Global higher education: one step beyond

Responsables scientifiques : Hugo Harari-Kermadec (IDHES / ENS Paris-Saclay ) & Virginie Fonteneau (GHDO/EST –  UPSud)

Le workshop porte sur les politiques d’adaptation des institutions d’enseignement supérieur et de recherche à la globalisation et leur intrication plus poussée avec le monde économique. Seront également interrogées  les effets des dispositifs quantitatifs d’évaluation et de représentation de l’espace académique global dans la perspective de la sociologie de la quantification.

 

Redrawing the boundaries of the social sciences: How problems of society became individual problems in the postwar U.S

Responsable scientifique : Philippe Fontaine (ISP – ENS Paris-Saclay)

Le workshop examine un glissement significatif dans la division du travail dans les sciences sociales américaines entre les années 1920 et les années 1980. S’agissant du traitement des problèmes de
société, les principales disciplines des sciences sociales se trouvent sur un pied d’égalité en terme de prestige et de légitimité dans les années 1920. A partir des années 1930, toutefois, se profile un
changement notable. La sociologie des problèmes sociaux voit son importance diminuer en raison d’une définition de plus en plus fréquente des problèmes de société comme problèmes
économiques. De fait, les économistes, les politistes et les théoriciens de l’administration publique produisent des analyses importantes de la crise des années 1930 et prennent une place importante
dans la définition des politiques publiques du New Deal, occupant des postes cruciaux dans l’administration américaine. Il faut attendre la Seconde Guerre mondiale pour voir la sociologie
reprendre de l’importance par rapport à ses voisins disciplinaires grâce à l’affirmation de sa compétence dans l’analyse des problèmes sociaux. La montée en puissance de la sociologie se fait
dans le cadre d’une valorisation des projets interdisciplinaires sur la période 1945–1965 qui lui permet de s’allier à la psychologie sociale et à l’anthropologie (par exemple, Department of Social
Relations) avec l’aide de puissantes fondations privées (Ford, Rockefeller). A partir de la fin des années 1960, la spécialisation disciplinaire s’affirme à nouveau, menaçant du coup les entreprises
interdisciplinaires auxquelles la sociologie est associée et encourageant l’économie qui a commencé à prendre ses distances avec les autres sciences sociales dans l’après-guerre. A partir de la fin des
années 1960, l’économie commence à investir des terrains d’étude qui jusqu’alors étaient restés l’apanage des autre sciences sociales. Elle accroit pareillement son impact sur la définition des
politiques publiques, lequel culmine avec l’arrivée au pouvoir de M. Thatcher à la fin des années 1970 et de R. Reagan au début des années 1980.

 

La structuration de l’espace économique : quels apports d’une approche pluridisciplinaire ?

Responsable scientifique: Florence Puech (RITM – UPSud)

Le workshop d’une journée organisé en mai 2018 s’inscrit dans le cadre d’un numéro spécial de la Revue économique « La structuration de l’espace économique : quels
apports d’une approche pluridisciplinaire ? » coordonné par Julie le Gallo (Professeur à AgroSup Dijon, Université de Bourgogne-Franche-Comté) et Florence Puech (Université de Paris-Sud). La Revue économique est une revue classée en rang A par l’HCERES ECONOMIE et GESTION (dernier classement en date du 06/01/17).
Actuellement, le processus de rapporteurs en double aveugle est en cours et le numéro spécial paraîtra en mai 2019. Les contributions pressenties pour ce numéro seront présentées et discutées lors du workshop organisé à la Faculté Jean Monnet à Sceaux en mai 2018. Une présentation de ce numéro spécial est consultable sur le site de la revue

Appel à contribution. La structuration de l’espace économique : quels apports d’une approche pluridisciplinaire ?

 

36th conference of the International Visual Sociology Association (IVSA) – Visualizing the Political Process

Responsables scientifiques :  Christine Dole-Louveau de la Guigneraye & Joyce Sebag (CPN – UEVE)

Chaque année l’IVSA (International Visual Sociology Association) tient son congrès international.
Cette association a été créée aux Etats-Unis il y a 36 ans. Elle regroupe des chercheurs interrogeant le statut de l’image dans de multiples disciplines telles la sociologie, l’anthropologie, la philosophie, l’histoire de l’art, la photographie. Cette année, le Professeur Douglas Harper de l’Université de Pittsburg, qui est son président, a appuyé notre demande pour que ces
rencontres aient lieu à l’Université de Paris-Saclay – Université d’Évry. En effet, le Pr Harper a eu l’occasion de participer au premier jury de thèse en sociologie filmique (une thèse qui se
présente sous la forme d’un documentaire plus un mémoire théorique) et, découvrant ce travail de recherche, il a considéré que ce champ de recherche doit se développer au niveau
international. La tenue de ces rencontres à l’université de Paris-Saclay – Université d’Évry, compte tenu des travaux pionniers qui y sont menés dans ce domaine, permettra aux
chercheur.es des différentes disciplines, présent.es de participer à son déploiement.

 

Déviances/violences sexuelles: entre normes légales, traitements judiciaires, et pratiques sociales, en France et au Canada, des années 68 à nos jours

Responsables scientifiques :  Jean Bérard (ISP – ENS Paris-Saclay) & Nicolas Sallée (CREMIS – Université de Montréal)

Le workshop porte sur l’histoire et la sociologie contemporaine des déviances et violences sexuelles, en les envisageant conjointement sous le regard des normes légales qui les encadrent, de leur traitement judiciaire, et des pratiques sociales qu’elles révèlent. Il s’inscrit dans une perspective de comparaison entre la France et le Canada, des années 68 à nos jours. Son ancrage empirique principal est un projet collectif d’analyse systématique des archives judiciaires de Montréal des années 1960 aux années 1990. Le workshop sera l’occasion de mettre ces résultats en regard des travaux de chercheur.e.s français.e.s travaillant sur ces questions, pour nourrir l’ambition d’une sociohistoire comparée. Le workshop permettra aussi de valoriser la participation à la recherche d’étudiant.e.s des cycles supérieurs de l’ENS Paris-Saclay et de l’Université de Montréal.

 

Les périodiques comme médiateurs. Les périodiques dans l’écosystème de la culture visuelle et imprimée

Responsables scientifiques :  Evanghelia STEAD (CHCSC – UVSQ) & Hélène Gispert (GHDSO – EST – UPSud)

Le 7e colloque international de la European Society for Periodical Research (ESPRit) abordera les périodiques comme médiateurs de publications alternatives ou expérimentales et comme tremplins vers d’autres activités éditoriales et culturelles du XVIIIe au XXIe siècle. De nombreux périodiques ont en effet donné naissance à des
maisons d’édition en recourant aux réseaux de leurs imprimeurs, en testant dans leurs livraisons des formules conventionnelles ou plus expérimentales, et en devenant des moteurs économiques dans les domaines du livre, de l’imprimé, des sciences et des arts, de l’artisanat et des métiers. Le périodique est souvent un véhicule pour les amateurs de littérature et d’art, de sciences, et les organisations professionnelles ou commerciales. Ses livraisons, à rythme irrégulier ou régulier tout au long de l’année, réunies en volumes sous reliure ou cartonnage pour résister au
temps et répondre aux besoins de ses lecteurs dans la durée, deviennent des “livres”. Ou l’inverse : les éditeurs, les associations, les galeries ont souvent créé et publié un périodique ou un magazine pour soutenir leur catalogue ou leur action, promouvoir leurs artistes, tester de nouvelles formules ou fidéliser leur public. Le phénomène s’étend aux estampes, à la fois comme prime aux abonnés et comme œuvres originales.

 

Calendrier 2018 des appels de la MSH Paris-Saclay

[et_pb_section admin_label= »section »]
[et_pb_row admin_label= »row »]
[et_pb_column type= »4_4″]
[et_pb_text admin_label= »Text »]

La MSH Paris-Saclay vous informe de la programmation 2018 de ses différents appels :

 

La MSH Paris-Saclay a une double vocation :
• fédérer les forces SHS du site Paris-Saclay en catalysant lescoopérations entre laboratoires et/ou établissements,
• promouvoir l’interdisciplinarité entre les SHS, mais aussi celle entre les SHS et les autres sciences.

Cette double vocation s’incarne dans quatre dispositifs de financement de projets et d’animation de la recherche :

  • workshop :  labellisation d’événements scientifiques tels que colloques ou journées d’étude
  • séminaire :  labellisation d’événements scientifiques sur plusieurs séances sur un thème choisi
  • projet Émergence :  labellisation de projets destinés à favoriser le développement de nouvelles recherches construites à partir de coopérations interdisciplinaires.
  • projet Maturation : labellisation de projets destinés à développer ou poursuivre des coopérations interdisciplinaires entre chercheurs qui souhaitent approfondir leur projet commun.

Consulter le calendrier 2018 :

Le calendrier reprend l’ensemble des dates à retenir pour tous les appels 2018 de la MSH Paris-Saclay :

AAP MSH Paris-Saclay – programmation 2018

 

Appel à workshops :

télécharger l’appel : MSH Paris-Saclay – AAP 2018 – workshops

télécharger le formulaire de candidature : MSH Paris-Saclay – AAP workshops 2018 – formulaire de candidature

 

Appel à séminaires :

télécharger l’appel : MSH Paris-Saclay – AAP 2018 – Séminaires

télécharger le formulaire de candidature : MSH Paris-Saclay – AAP séminaires 2018 – Formulaire de candidature

 

Appel à projets Émergence :

télécharger l’appel : MSH Paris-Saclay – AAP Emergence 2018

télécharger le formulaire de candidature : MSH Paris-Saclay – AAP Emergence 2018 – formulaire de candidature

 

Appel à projets Maturation :

télécharger l’appel : MSH Paris-Saclay – AAP Maturation 2018

télécharger le formulaire de candidature : MSH Paris-Saclay – AAP Maturation 2018 – formulaire de candidature

 

Télécharger le Guide du porteur de projet

Guide des porteurs de projets MSH Paris-Saclay 2017 – extraits_ASD

 

Contact :

Laurent BARATIN, Responsable Coordination scientifique MSH Paris-Saclay

laurent.baratin@ens-paris-saclay.fr

Tél : 0147402334

[/et_pb_text]
[/et_pb_column]
[/et_pb_row]
[/et_pb_section]

Workshop “La protection de la jeunesse en ligne » – 26/01/2018

Workshop  La protection de la jeunesse en ligne. Réflexions sur l’exposition de soi à partir de la loi pour une République numérique du 7 octobre 2016.

L’utilisation de l’outil numérique par les jeunes générations est devenue anodine, naturelle, et parfois quelque peu déconnectée des risques inhérents à une exposition de soi en ligne. Le
législateur a récemment profité de l’occasion offerte par la loi pour une République numérique du 6 octobre 2016 pour proposer une protection accrue dans l’univers numérique. Si certaines
dispositions sont spécifiquement pensées pour la jeunesse (il n’est qu’à songer au droit à l’oubli spécial dont bénéficient les mineurs, et que le législateur français a anticipé avant l’entrée en
vigueur du règlement européen), d’autres, bien que plus générales, ciblent bien souvent indirectement la jeunesse : ainsi en est-il de l’hypothèse du revenge porn, qui fait désormais l’objet
de sanctions spécifiques. Ces innovations légales sont l’occasion de s’interroger en croisant les regards de juristes, sociologues et informaticiens : la protection offerte à la jeunesse en ligne estelle satisfaisante ou est-il possible d’aller plus loin ?

 

Direction scientifique :
Julie Groffe, Maître de conférences en droit privé, Secrétaire générale du CERDI, Faculté Jean Monnet, Université Paris-Sud
Michael Thomazo, chargé de recherches INRIA, LIX

 

Consulter le programme complet :

Programme définitif workshop La protection de la jeunesseen ligne

 

Vendredi 26 janvier 2018 de 13h30 à 18h00

ENS Paris-Saclay – Amphi Curie

61, avenue du Président Wilson

94230 Cachan (RERB Bagneux)

 

Inscription obligatoire : https://msh-paris-saclay.fr/event/workshop-protection-jeunesse-ligne/

Appel à séminaires 2017 – MSH Paris-Saclay – Vague 2 – 1/12/2017

La MSH Paris-Saclay lance son appel à séminaires 2017.

Chaque projet retenu pourra bénéficier d’un financement pouvant aller jusqu’à 4000 €.

Pour la 1ère vague, les dossiers sont à retourner au plus tard le 1er octobre 2017. Pour la seconde vague, le retour devra s’effectuer au plus tard le 1er décembre prochain.

1/ CONTEXTE

La MSH Paris-Saclay soutient des projets de recherches interdisciplinaires et interinstitutionnels, qui s’intéressent à des objets transversaux relevant du champ des sciences humaines et sociales.

L’objectif est d’aider au développement de nouveaux objets de recherche, au renforcement de programmes interdisciplinaires en cours de lancement ou, de façon plus ponctuelle, au soutien d’événements scientifiques qui pourraient rassembler au moins deux institutions investies dans les SHS au sein de l’Université Paris-Saclay.

 

2/ ORIENTATIONS DE L’APPEL A SEMINAIRE 2017

Dans le cadre de sa programmation scientifique, la MSH Paris-Saclay a décidé d’accompagner la mise en place de séminaires organisés par des chercheurs et enseignants-chercheurs (post-docs, docteurs, universitaires ou chercheurs de grands établissements de recherche) du périmètre de l’Université Paris-Saclay.

Les séminaires doivent au moins comporter 4 séances sur l’année universitaire 2017-2018 qui fédèrent une communauté scientifique sur un même sujet novateur.

L’accent sera donc mis sur des séminaires innovants, dont les objets et thématiques s’inscrivent dans les axes de recherche de la MSH Paris-Saclay.

 

Sont concernés deux types de séminaires :

  • Les séminaires regroupant plusieurs disciplines issues des SHS ;
  • Les séminaires qui promeuvent l’interdisciplinarité entre les SHS et les autres sciences.

 

Les séminaires peuvent se tenir dans les locaux de la MSH Paris-Saclay ou bien des laboratoires de l’Université Paris-Saclay.

En tant qu’USR, unité de Service et de Recherche, la MSH Paris-Saclay accompagnera l’organisation de ces séminaires en fonction de leurs besoins et s’adaptera à leurs spécificités.

L’accompagnement pourra concerner les volets communication, organisation, logistique, catering, diffusion, valorisation, etc.

 

Pour l’année universitaire 2017-2018, la MSH Paris-Saclay a décidé d’attribuer à cet appel à séminaires la somme de 20 000 €.

Chaque séminaire bénéficiera d’un soutien limité à 4 000 €.

La MSH Paris-Saclay souhaite donc labelliser et soutenir au minimum 4 séminaires sur l’année UNIVERSITAIRE 2017- 2018.

 

3/ CONDITIONS DE CANDIDATURE

  • Travailler et mener des travaux de recherches dans l’un des établissements, unités ou laboratoires de l’Université Paris-Saclay ;
  • Proposer un séminaire interdisciplinaire ;
  • Les séminaires doivent être réalisés au plus tard le 15/07/2018.

 

4/ MODALITES DE CANDIDATURE

  1. Formulaire de soumission complété et signé ; à télécharger ici : MSH Paris-Saclay – AAP SE 2017 – Formulaire de candidature
  2. Curriculum vitae détaillé du(es) porteur(s) du séminaire.

Les pièces sont à transmettre par voie électronique uniquement (5MO maximum).

Le dossier est à remettre selon le calendrier précisé ci-dessous, à l’adresse mail suivante :

aap@msh-paris-saclay.fr

Un accusé de réception sera transmis dans les 72 heures.

Tout dossier incomplet et hors délais sera refusé.

5/ MODALITES DE SELECTION DES SEMINAIRES

Les propositions seront sélectionnées par le bureau de la MSH Paris-Saclay après avis de 2 évaluateurs par dossier.

 

6/ RESULTATS

La liste des séminaires retenus sera publiée sur le site Internet de la MSH Paris-Saclay (www.msh-paris-saclay.fr ) selon le calendrier précisé ci-dessous.

Les lauréats recevront également un courrier électronique de la MSH Paris-Saclay officialisant leur sélection.

 

7/ CALENDRIER

 

SESSION DATE RETOUR DES DOSSIERS DATE FIN EVALUATION DATE PUBLICATION DES RESULTATS
1 01/10/2017 10/10/2017 15/10/2017
2 01/12/2017 10/12/2017 15/12/2017

 

Texte complet de l’appel : MSH Paris-Saclay – AAP 2017 – Séminaire

Pour tout renseignement complémentaire, il convient de s’adresser à Laurent Baratin, Responsable coordination scientifique, MSH Paris-Saclay – aap@msh-paris-saclay.fr.

Publication des résultats de l’appel à Séminaires 2017 (vague 1) de la MSH Paris-Saclay

Pour cette première vague de l’appel à séminaires 2017, la MSH Paris-Saclay a retenu 4 projets.

Chacun bénéficiera d’une dotation pouvant aller jusqu’à 4000 €, dont la gestion sera directement assurée par la MSH Paris-Saclay.

Les 4 projets retenus sont les suivants :

 

Médias et médiations de la gastronomie (XVII-XXIe siècle)

Responsables scientifiques : Françoise Hache-Bissette, Denis Saillard (CHCSC – UVSQ) / Faustine Régnier (ALISS- INRA)

Le champ gastronomique a acquis, au cours des dernières décennies, sa pleine légitimité universitaire et démontré sa pertinence grâce à de solides publications. Le CHCSC, lui-même, y a contribué avec l’organisation de deux colloques internationaux : Gastronomie et identité culturelle française (XIXe –XXIe siècles), Paris, 2005 et Le Goût des autres (Europe, XVIIIe –XXIe siècles), Bakou, 2010.

Centrer la thématique du séminaire sur les médias et les médiations de la gastronomie, sur leur évolution, assez spectaculaire depuis la monstration des repas royaux à Versailles jusqu’aux émissions télévisées et manifestations gastronomiques en tout genre du temps présent, peut nous apprendre beaucoup sur celle des sociétés contemporaines.  Il s’agit, par conséquent, d’appréhender tout le champ des vecteurs gastronomiques, des livres et autres imprimés aux blogs et plus généralement internet, en passant par la publicité, la radio, la télévision (émissions culinaires, magazines touristiques, fictions, …), le cinéma, les fêtes ou autres happenings gastronomiques (les foires notamment), la peinture, etc. et le patrimoine (musées, expositions, bibliothèques, … et patrimoine immatériel).

L’histoire des médias de la gastronomie doit se réaliser par une approche transdisciplinaire. Elle nécessite de travailler notamment avec des laboratoires et des chercheurs en sciences de l’information et de la communication, sociologie, anthropologie, ethnologie, histoire de l’art, littérature, philosophie, géographie, économie et sciences de la nutrition. Nous plaçons résolument l’analyse de notre thématique dans une perspective comparatiste, comme il est de coutume au CHCSC coutume au CHCSC et nous faisons aussi appel à des chercheurs travaillant sur des pays autres que la France et souhaitons la coopération d’universités françaises et étrangères.

 

Patrimoine et patrimonialisation. Les inventions du capital historique du XIX-XXe siècles

Responsables scientifiques : Stéphane Olivesi et Anne-Claude Ambroise-Rendu (CHCSC – UVSQ)

Le séminaire se propose de traiter des phénomènes de patrimonialisation passés et présents dans leur extrême diversité. Il s’attache aux manières dont des patrimoines se sont constitués et
se constituent aujourd’hui encore, aux stratégies des acteurs qui soutiennent leur reconnaissance, aux enjeux culturels, sociaux, économiques qui s’y rattachent. Il fait appel à des spécialistes de différentes disciplines, travaillant sur des objets divers (culture, art mais aussi politique, société, industrie, agriculture…) souhaitant confronter et enrichir leurs analyses.

 

Nouveaux aspects de la relation vivant-artificiel

Responsables scientifiques : Alexei GRINBAUM (LARSIM – CEA)

Si la relation entre l’homme et l’artefact a toujours fasciné, c’est seulement grâce aux progrès des nouvelles technologies qu’elle se généralise en passant du domaine de la fiction vers celui de la
réalité quotidienne. Les figures de cette relation analysées par les anthropologues ou par les philosophes sont pleinement à l’œuvre dans les domaines techniques comme l’intelligence artificielle ou la biologie de synthèse. En réunissant des représentants de tous ces champs de recherche, ce séminaire propose une étude comparative et interdisciplinaire des aspects fondamentaux de la relation homme-machine et vise à en dégager un ensemble de « motifs » universels qui structurent la société technologique.

 

Prévisions, précautions, préventions, catastrophes

Responsables scientifiques : Annick Jacq (Centre D’Alembert – UPSUD) et Alexia Jolivet (Etudes des sciences et techniques – UPSUD)

Changement climatique, crise environnementale, extinctions de masse, phénomènes naturels de plus en plus violents, objets divers se baladant dans l’espace: vivons-nous le
temps des catastrophes, résultats et prix à payer d’une modernité qui a rendu l’humanité trop sûre de sa science et de ses technologies? Ou bien nos inquiétudes ne sont-elles que la réémergence d’un discours apocalyptique, comme l’histoire en a connu beaucoup, le témoignage d’une montée des irrationalités? Entre ces deux pôles, le Centre d’Alembert sollicitera les sciences du vivant et de l’environnement, la climatologie, l’astronomie et l’astrophysique, et d’autres encore, sans oublier les sciences humaines et sociales, pour nous aider à comprendre la réalité des phénomènes qui nous menacent. Nous interrogerons notre capacité à les prédire, comme à les prévenir, à les porter sur la scène de la décision publique en montrant que les enjeux sont scientifiques et techniques mais aussi politiques et philosophiques.

Appel à workshops exceptionnel 2017 – MSH Paris-Saclay – 15/10/2017

APPEL A WORKSHOPS – SESSION EXCEPTIONNELLE 2017

1/ CONTEXTE

La MSH Paris-Saclay soutient des projets de recherches interdisciplinaires et interinstitutionnels, qui s’intéressent à des objets transversaux relevant du champ des sciences humaines et sociales.

L’objectif est d’aider au développement de nouveaux objets de recherche, au renforcement de programmes interdisciplinaires en cours de lancement ou, de façon plus ponctuelle, au soutien d’événements scientifiques qui pourraient rassembler au moins deux institutions investies dans les SHS au sein de l’Université Paris-Saclay.

 

2/ ORIENTATIONS DE L’APPEL A WORKSHOPS EXCEPTIONNELS 2017

Dans le cadre de sa programmation scientifique, la MSH Paris-Saclay a décidé d’accompagner la mise en place de workshops organisés par des chercheurs et enseignants-chercheurs (post-docs, docteurs, universitaires ou chercheurs de grands établissements de recherche) du périmètre de l’Université Paris-Saclay.

 

L’accent sera mis sur des workshops innovants, dont les objets et thématiques s’inscrivent dans les axes de recherche de la MSH Paris-Saclay.

Sont concernés deux types de workshops :

  • Les workshops regroupant plusieurs disciplines issues des SHS ;
  • Les workshops qui promeuvent l’interdisciplinarité entre les SHS et les autres sciences.

 

Les workshops peuvent se tenir dans les locaux de la MSH Paris-Saclay ou bien des laboratoires de l’Université Paris-Saclay.

En tant qu’USR, unité de Service et de Recherche, la MSH Paris-Saclay accompagnera l’organisation de ces workshops en fonction de leurs besoins et s’adaptera à leurs spécificités.

L’accompagnement pourra concerner les volets communication, organisation, logistique, catering, diffusion, valorisation, etc.

 

Pour cet appel exceptionnel, la MSH Paris-Saclay a décidé  d’attribuer à cet appel à workshops la somme de  24 000 €.

Chaque workshop bénéficiera d’un soutien limité à 3 000 €.

 

 

3/ CONDITIONS DE CANDIDATURE

  • Travailler et mener des travaux de recherches dans l’un des établissements, unités ou laboratoires de l’Université Paris-Saclay;
  • Proposer un workshop interdisciplinaire;
  • Les workshops doivent être réalisés au plus tard le 31/12/2017.

4/ MODALITES DE CANDIDATURE

  1. Formulaire de soumission complété et signé ;
  1. 2. Curriculum vitae détaillé du(es) porteur(s) de

 

Les pièces sont à transmettre par voie électronique uniquement (5MO maximum).

 

Le dossier est à remettre selon le calendrier précisé ci-dessous, à l’adresse mail suivante :

laurent.baratin@ens-paris-saclay.fr

Un accusé de réception sera transmis dans les 72 heures.

Tout dossier incomplet et hors délais sera refusé.

 

5/ MODALITES DE SELECTION DES WORKSHOPS

Les propositions seront sélectionnées par le bureau de la MSH Paris-Saclay après avis de 2 évaluateurs par dossier.

 

6/ RESULTATS

La liste des workshops retenus sera publiée sur le site Internet de la MSH Paris-Saclay (www.msh-paris-saclay.fr ) selon le calendrier précisé ci-dessous.

Les lauréats recevront également un courrier électronique de la MSH Paris-Saclay officialisant leur sélection.

 

7/ CALENDRIER 2017

SESSION DATE RETOUR DES DOSSIERS DATE FIN EVALUATION DATE PUBLICATION DES RESULTATS
Exceptionnelle 15/10/2017 30/10/2017 31/10/2017

 

Pour tout renseignement complémentaire, il convient de s’adresser à Laurent Baratin, responsable coordination scientifique, MSH Paris-Saclay (01.47.40.23.30) –  laurent.baratin@ens-paris-saclay.fr).

 

Télécharger l’appel : MSH Paris-Saclay – AAP 2017 – workshops-exceptionel

Télécharger le formulaire de candidature : MSH Paris-Saclay – AAP WK 2017 – formulaire de candidature

Retour haut de page