workshop

Workshop Parcours académiques, expériences sociales et dynamiques auto-réflexives – 13 octobre 2021

Le workshop Parcours académiques, expériences sociales et dynamiques auto-réflexives organisé par l’IDHES de l’ENS Paris-Saclay et soutenu par la MSH Paris-Saclay se tiendra mercredi 13 octobre 2021 à partir de 9h30.
Il aura lieu en format hybride :
– En présentiel à l’ENS Paris-Saclay (salle 3G07, niveau 3, Bât ouest), 4 Avenue des Sciences, 91190 Gif-sur-Yvette (modalités d’inscription à venir)
– En distanciel : un lien vous sera communiqué au plus tard la veille de l’événement.

Pour participer à cet événement, inscrivez-vous jusqu’au 4 octobre 2021 via le formulaire suivant en distanciel ou en présentiel :
https://forms.gle/TzYESupZ7JBEfC7CA

Programme

Les Nocturnes de l’Histoire – « A la lumière d’une vie ». La biographie dans l’atelier des historien.nes – 31/03/2021

L’intérêt pour les biographies historiques ne s’est jamais démenti auprès du grand public.
Mais les universitaires ont longtemps délaissé l’exercice, perçu comme relevant de l’anecdotique et du futile.
Depuis les années 1980, ceux-ci relèvent à nouveau « le pari biographique ». La parution en janvier 2020 de Pierre Vidal-Naquet, une vie, aux éditions de La découverte, offrira l’opportunité de réfléchir à l’exercice avec son auteur François Dosse et la participation d’historien.nes des quatre périodes, d’enseignant.e.s du secondaire, d’étudiant.e.s et de doctorant.e.s en histoire. Il s’agira de se demander ce que signifie écrire l’Histoire « à la lumière d’une vie ».

Cet événement se tiendra le 31 mars de 18h15 à 23h30 en visioconférence :

https://primetime.bluejeans.com/a2m/live-event/hrekjbzy

Organisé par :

Florent Le Bot, directeur adjoint de l’Inspé de l’académie de Versailles, docteur en Histoire contemporaine, IDHES, Université d’Evry Val d’Essonne.

Avec :

Serge Bardet, MCF, Histoire ancienne, AnHima, Université d’Evry Val d’Essonne.

Stephane Blond, MCF histoire moderne, IDHES, Université d’Evry Val d’Essonne.

Sonia Darthou, MCF, Histoire ancienne, AnHima,Université d’Evry Val d’Essonne.

Frank Georgi, Professeur des universités, Histoire contemporaine, IDHES, Université d’Evry Val d’Essonne.

Federica Masé, MCF, Histoire médiévale, IDHES, Université d’Evry Val d’Essonne.

Alain P. Michel, Professeur des universités, Histoire contemporaine, directeur de l’IDHES site d’Evry, Université d’Evry Val d’Essonne

Evènement soutenu par :

Les Nocturnes de l’Histoire – SoPHAU (Société des Professeurs d’Histoire Ancienne de l’Université), SHMESP (Société des Historiens Médiévistes de l’Enseignement Supérieur Public), AHMUF (Association des Historiens Modernistes des Universités Françaises), AHCESR (Association des Historiens contemporanéistes de l’Enseignement et de la Recherche).

Université d’Evry Val d’Essonne Paris-Saclay

IDHES (Institutions et dynamiques historiques de l’économie et de la société, UMR CNRS 8533)

AnHima (Anthropologie et histoire des mondes Antiques, UMR CNRS 8210).

Inspé (Institut national supérieur du professorat et de l’éducation) de l’académie de Versailles.

MSH (Maison des sciences de l’Homme) de Paris-Saclay

Université du temps libre de l’Essonne

Télécharger le programme :

Contact : florent.lebot@univ-evry.fr

JOURNÉES D’ÉTUDE « LES MULTIPLES DIMENSIONS DE L’HOMME ET DE LA CONNAISSANCE » – 21 & 22/01/2021

Journées d’étude organisées avec le soutien de la MSH Paris-Saclay (en visioconférence)

21 & 22/01/2021

Les multiples dimensions de l’Homme et de la connaissance :
questions épistémologiques, éducatives et culturelles

Laurence Maurines, Université Paris-Saclay
José-Luis Wolfs, Université Libre de Bruxelles

Résumé

Nombre des défis que le monde contemporain doit relever nécessite la compréhension par tout citoyen de ce qui caractérise le savoir scientifique et son mode d’élaboration ainsi que celle de leurs spécificités comparativement à d’autres domaines de connaissances. Ce workshop vise à soutenir le développement de travaux sur les représentations des sciences dans l’enseignement et la formation, notamment dans le champ de recherche de la « Nature of Science ». Il se propose non seulement d’interroger les sciences mais aussi de les mettre en perspective avec deux autres domaines/pratiques. Sont explorées des questions portant sur ce qui caractérise les sciences, les distingue et les rapproche des religions et des arts en mettant au centre du questionnement la personne saisie dans toutes ses dimensions. Il présente des regards croisés d’épistémologues et philosophes, chercheurs en psychologie sociale et différentielle, en
sciences de l’éducation et en didactique des sciences.

Programme :

Jeudi 21  janvier 2021Vendredi 22 janvier  2021
9h Introduction 
Laurence Maurines : « les sciences et leurs frontières dans l’enseignement et la formation : enjeux et questions »
Les sciences : caractéristiques et frontières
9h15-10h15
Laurence Maurines et  Magali Fuchs-Gallezot (didactique des sciences, DidaScO-EST, université Paris-Saclay) : «  les sciences et leurs spécificités : représentations d’étudiants entrant dans différentes licences scientifiques »
10h15-11h15
Gabriella Crocco (philosophieépistémologie, CGGG, université Aix-Marseille) : « Science, philosophie et idéologie »
11h15-12h15 Discussion
Sciences-réalité-imaginaire
9h-10h
Léna Soler (épistémologie, Archives Henri Poincaré, PREST, université de Lorraine, Nancy) « Le débat sur la contingence/inévitabilité des résultats scientifiques : structure et biais »
10h-11h
Sabine Rabourdin (socio-épistémologie,  S2HEP, université de Lyon) : « L’imaginaire scientifique selon la culture : les styles thématiques locaux en physique »
11h-12h 
Discussion  
12h15-13h15    déjeuner12h- 13h      déjeuner
Raison/créativité/émotion
13h15-14h15
Anouk Barberousse (épistémologie, SND, Sorbonne Université) : « Qu’est-ce qui rend une croyance rationnelle ? »
14h15-15h15
Todd Lubart  (psychologie différentielle, LAPEA, université de Paris) : « la créativité en art et science : comparaison des processus créatifs et implications éducatives »
15h30-16h30
Alain Kerlan (philosophie de l’éducation, ECP, université de Lyon) : « Activité artistique – Activité scientifique : des frontières réinterrogées sous le signe de l’esthétique »
16h30-18h
Discussion
Sciences -religions
13h-14h
José Wolfs et Xavier Haine (sciences de l’éducation, Université Libre de Bruxelles) : « les postures entre science et croyance religieuse : facteurs culturels et enjeux éducatifs »
14h-15h
Magdalini Dargentas (psychologie sociale, LP3C, Université de Bretagne Occidentale) : « Résistances et débats autour de la pertinence de l’étude de la religion en psychologie »
15h-16h 
Discussion collective et perspectives
Grand témoin
Cora Cohen-Azria (didactique et muséologie des sciences,  Théodile-CIREL, université de Lille)

INSCRIPTION : 

WORKSHOP « LES TERRITOIRES AU TEMPS DE LA PANDÉMIE DU COVID-19 » – 14 & 15/01/2021

Les territoires au temps de la pandémie du Covid 19

Organisé par André Torre et Lise Bourdeau-Lepage

MSH Paris-Saclay, en visioconférence

Inscription obligatoire : https://msh-paris-saclay.fr/event/workshop-territoires-covid/

Télécharger le programme complet :

L’objectif de ce Workshop est de réfléchir aux impacts sociaux et spatiaux de la pandémie et d’en tirer les enseignements pour commencer à penser les nouveaux mondes à venir. Il s’agit de faire le point sur ces questions du point de vue de différentes disciplines des sciences sociales, et aussi de commencer à penser l’avenir d’une société post Covid, dans lequel l’éloignement physique (et social) risque d’être important. Seront mis en débat et analysés les impacts spatiaux et territoriaux de la crise du Covid, tels que les limitations de mobilités, le confinement et l’isolement, l’instauration de distances de sécurité et de la distanciation sociale, les mesure sanitaires, les inégalités spatiales et sociales, l’exode urbain vers les campagnes, le rôle de l’alimentation et des systèmes alimentaires, la place ou le sacrifice des jeunes, la fracture entre confinés et premiers de corvée, le danger physique et psychologique encouru à l’intérieur dans des habitations sur-occupées, le travail à distance, la reterritorialisation des productions.

Les intervenants.tes proviendront de différentes disciplines des sciences sociales : économie, géographie, aménagement, sciences de gestion, infoComm, sociologie.

Avec Serena Albertini, Mathieu Boquet, Lise Bourdeau-Lepage, Sébastien Bourdin, Dominique Chevalier, Nicolas Cochard, Catherine Darrot, Orélie Desfriches-Doria, Catherine Dessinges, Nicolas Dorkel, Maryline Filippi, Luc Gwiazdzinski, Fabien Nadou, Catherine Sabbah, André Torre, Eric Valdenaire

Workshop « Designer pour l’aérospatiale aujourd’hui » – 7/02/2020

Workshop « Designer pour l’aérospatiale aujourd’hui »

Formaliser, Expérimenter, Explorer.

Journées d’étude organisées par le Centre de recherche en design (ENSCI-Les Ateliers / ENS Paris-Saclay)
Avec le soutien de la Maison des Sciences de l’Homme Paris-Saclay

Télécharger le programme :

DAA – ProgrammeDEF

La participation du designer et/ou de l’architecte au développement du secteur de l’aérospatial n’est pas nouvelle. Déjà en 1972, le designer français Raymond Loewy réalisait des études dessinées d’habitables pour le projet de mission spatiale Saturn Five Space Station de la National Aeronautics Space Administration 1 (NASA).
Aujourd’hui, certains designers spécialisés dans la conception d’interfaces homme-machine sont intégrés au sein des agences spatiales et participent en amont à la conception des outils numériques qui permettent d’opérer les équipements embarqués à bord des vaisseaux, robots ou tout autre équipement technique et scientifique à destination de l’espace ; c’est le cas du groupe de recherche Human Interfaces Group de la NASA. Ce travail autour de la conception des habitacles et équipements servant la perspective d’une vie embarquée, se poursuit aujourd’hui, potentiellement enrichi de la collaboration de nouveaux acteurs biologistes, ergonomes, psychologues ou encore sociologues, dont l’importance des recherches sur la vie en ces espaces contraints, est à présent largement reconnue.
Ce rôle « historique » du designer et/ou architecte, participant de l’aménagement des habitacles et de leur fourniture en équipements, n’est pourtant pas celui que nous entendons considérer lors de ces journées d’étude. En effet, l’organisation de ces dernières est bien plutôt motivée par le constat que le designer se trouve aujourd’hui appelé à participer nouvellement de la conception de ces projets de mission spatiale, en intervenant sur des phases de projet situées plus en amont, et au demeurant pour des missions qui excèdent souvent la question du vol habité. Le designer ou l’architecte tend en effet à endosser de nouveaux rôles dans le développement des projets de mission spatiale innovants – des rôles qui, pour être variés, ont en commun de ne plus cantonner son travail au seul terme applicatif du développement de ces projets de mission. Ainsi le designer peut par exemple être amené à accompagner la conception d’un satellite à visée d’exploration scientifique, et se trouver à interagir avec d’autres acteurs, en fréquentant les laboratoires scientifiques et non plus seulement les bureaux d’étude. De manière générale, nous faisons l’hypothèse que ce qui se joue ici pour le design et/ou l’architecture (ces disciplines du projet, dont les frontières se trouvent elles-mêmes déplacées sinon défaites, dès lors qu’il s’agit de travailler en pareil contexte extra-terrestre, coupés du sol, à l’appréhension de nouvelles échelles d’expérience), c’est un renouvellement décisif de ce qu’il/elle « fabrique » : non plus tant des espaces susceptibles de répondre à la problématique des espaces contraints, ou des équipements faisant preuve d’une ergonomie optimale, mais de nouveaux outils de représentation et/ou scénarisation pour de possibles expérimentation et/ou expériences de l’échelle cosmique.
Ces nouvelles modalités d’intervention l’obligent à réinventer ses propres modes de formalisation, d’expérimentation ou d’exploration – trois opérations profondément inscrites dans la pratique du design et de l’architecture, mais qui sont à redéfinir en profondeur en ces nouveaux contextes : qu’il s’agisse de participer plus en amont à la construction des outils de représentation/expérimentation/exploration de la connaissance scientifique mobilisée par ces missions ; de viser la production d’imaginaires qui ne soient plus réductibles à la seule production d’une imagerie ou d’une esthétique devant servir la réception/communication en aval de ces missions, mais puissent ouvrir à des expériences alternatives concrètes de l’échelle cosmique ; de participer de la réorientation des anticipations à la source des choix de programmation mêmes de ces missions ; ainsi l’architecte Olivier Walter interrogeait récemment les possibilités de la vie sur Mars en faisant du biomimétisme une source de conception potentielle pour la réalisation d’une architecture pour une colonie martienne.
A l’horizon de ces journées, la volonté d’éprouver la réalité, la pertinence et les obstacles qui se présentent, pour un tel renouvellement de la relation du designer/architecte au secteur de l’aérospatiale : depuis la conception d’espaces contraints et d’équipements micro, vers une activité de formalisation, d’expérimentation et d’exploration renouvelée. Un déplacement d’autant plus en prise avec les besoins de cette recherche aérospatiale qu’il permet de dépasser les difficultés de cette dernière à appréhender l’échelle cosmique, en travaillant à l’articulation possible d’échelles de réalité hétérogènes en une véritable expérience possible, consistante et significative.

Journée d’études « En attendant les robots » avec Antonio Casilli – 28/01/2020

A l’occasion de la sortie du livre En attendant les robots (Seuil, 2019), la Maison des Sciences de l’Homme (MSH) Paris-Saclay organise une journée d’études avec son auteur Antonio Casilli.

Maître de conférences à Télécom Paris et chercheur à l’UMR i3 (CNRS / X, Mines ParisTech, Télécom Paris), Antonio Casilli aborde les enjeux du numérique en sociologue. A la suite de projets de recherche qu’il a coordonnés sur les réseaux sociaux en ligne, la santé et la vie privée, il s’est intéressé au « travail du clic » (digital labor) promu par les plateformes numériques.
Lauréat d’un appel à workshops de la MSH Paris-Saclay en 2017, il a été la même année lauréat d’un appel à projets Maturation avec le projet DipLab (pour Digital Platform Labor). Lequel vise à rendre visible et organiser le micro-travail à l’œuvre sur les plateformes numériques, à partir d’approches interdisciplinaires. Ce projet a fait l’objet d’une conférence internationale organisée en juin 2019 avec France Stratégie.

Inscription obligatoire : https://msh-paris-saclay.fr/event/journee-casilli-28-janvier/

Programme :

Après une présentation de son livre, Antonio Casilli sera amené à échanger avec les sociologues Claude Didry (CNRS / ENS Ulm) et David Gaborieau (UPEM).
La journée sera animée par Florent Le Bot (IDHES / université d’Evry), historien et membre de la revue L’Homme & la Société, et se déroulera à l’ISC-PIF que la MSH Paris-Saclay remercie pour son accueil.

9h30 : Accueil café – Mot d’ouverture par la Direction de la MSH Paris-Saclay

10h / 11h30 Présentation de « En attendant les Robots » par Antonio Casilli (TelecomParis / i3)
11h45 / 12h45 : « Quand l’ouvrier devient robot » : Antonio Casilli & David Gaborieau (CNAM / CEET)

12h45 / 14h00 Déjeuner

14h00 / 15h00 : « La fin du travail ou le retour du marchandage ? » Antonio Casilli & Claude Didry (CMH / ENS)

15h15 / 16h15 : « Par delà les plateformes capitalistes: le renouvellement de la réflexion sur les organisations alternatives » Antonio Casilli & Hélène Picard (Professeure assistante, Grenoble Ecole de Management)

A propos de En attendant les robots : http://www.seuil.com/ouvrage/en-attendant-les-robots-antonio-a-casilli/9782021401882

L’essor des intelligences artificielles réactualise une prophétie lancinante : avec le remplacement des êtres humains par les machines, le travail serait appelé à disparaître. Si certains s’en alarment, d’autres voient dans la « disruption numérique » une promesse d’émancipation fondée sur la participation, l’ouverture et le partage.
Les coulisses de ce théâtre de marionnettes (sans fils) donnent cependant à voir un tout autre spectacle. Celui des usagers qui alimentent gratuitement les réseaux sociaux de données personnelles et de contenus créatifs monnayés par les géants du Web. Celui des prestataires des start-ups de l’économie collaborative, dont le quotidien connecté consiste moins à conduire des véhicules ou à assister des personnes qu’à produire des flux d’informations sur leur smartphone. Celui des microtravailleurs rivés à leurs écrans qui, à domicile ou depuis des « fermes à clic », propulsent la viralité des marques, filtrent les images pornographiques et violentes ou saisissent à la chaîne des fragments de textes pour faire fonctionner des logiciels de traduction automatique.
En dissipant l’illusion de l’automation intelligente, Antonio Casilli fait apparaître la réalité du digital labor : l’exploitation des petites mains de l’intelligence « artificielle », ces myriades de tâcherons du clic soumis au management algorithmique de plateformes en passe de reconfigurer et de précariser le travail humain.

Conférence internationale 13 minutes Innovation – 3/12/2019

The international conference « 13 minutes Innovation » will take place in IMT-BS on December 3, 2019, save the date ! 

This year we will discuss the topic of « Collaborative and responsible innovation in health« .

The conference is sponsored by MSH Paris-Saclay.

Organising committee: Luciana Castro-Goncalves, Cédric Gossart, Nadine Laclé, Liliana Mitkova, Gizem Ogsuz, Anuragini Shirish

About earlier editions of our 13 Minutes Innovation conferences.

Entrance free: book your ticket on Eventbrite.

Follow us on #13minInno

This year’s speakers: https://www.litem.univ-evry.fr/toute-lactualite/conference-internationale-13-minutes-innovation-3-decembre-2019.html

Workshop MOMENTOM « Énergies nouvelles et société » – 21/11/2019

Workshop MOMENTOM

Energies nouvelles et société

Regards croisés sur la transition énergétique

Jeudi 21 novembre 2019

Maison des Sciences de l’Homme Paris Saclay

Coordinateurs scientifiques : Patrick SCHEMBRI & Hynd REMITA

Inscription : https://msh-paris-saclay.fr/event/workshop-momentom-energies-nouvelles-et-societe-21-11-2019/

L’objectif du second workshop MOMENTOM est d’interroger les différentes dimensions du coût de la transition énergétique au regard notamment de l’efficacité des énergies renouvelables et du stockage de l’électricité « verte » ou « décarbonée ». Elle vise également à interroger les usages des énergies renouvelables en lien notamment avec l’acceptabilité sociale des solutions technologiques proposées pour promouvoir ces énergies et le droit d’accès à l’énergie tenant compte à la fois d’une situation de précarité énergétique et de l’exigence de sobriété énergétique. La transition énergétique soulève deux questions fondamentales. Tout d’abord, celle des arbitrages entre différents objectifs souhaitables : comment concilier les tensions de court terme et les objectifs de long terme ? La seconde question a trait aux conditions de mise en capacité des acteurs à participer, pas seulement accepter. Elle interroge les politiques publiques, leur construction et leur mise en cohérence quand plusieurs objectifs sont en jeu. Elle soulève aussi la question des moyens à réunir pour que l’action soit renforcée ; un enjeu majeur au regard de l’agenda climatique.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du programme de recherche MOMENTOM (MOlecules and Materials for the ENergy of TOMorrow), une initiative de recherche stratégique (IRS) de l’Université Paris Saclay (IDEX), qui vise à promouvoir des activités de recherche en lien avec quatre défis scientifiques: l’hydrogène en termes de production, d’usage et de stockage ; les matériaux hybrides et multifonctionnels pour l’énergie solaire ; les matériaux de rupture à haute efficacité énergétique pour le stockage de l’énergie électrique ; les énergies nouvelles et la société.

Consulter le programme prévisionnel :

WORKSHOP SHS MOMENTOM 2019

International Conference on Archaeometallurgy – 26-27/09/2019

Ce second colloque ICA II, a comme objectif de montrer l’intérêt de l’utilisation de l’outil scientifique expérimental dans le cadre de fouilles archéologiques. L’originalité de la démarche proposée tient à l’utilisation de cet outil en pré-fouille afin d’être plus rapidement opérationnel et d’affiner la fouille des structures artisanales une fois sur le terrain.

Journée égyptologique du 25 septembre 2019 (Sorbonne université)

La première journée sera dédiée au monde égyptien et soudanais, en connexion avec Sorbonne Université et l’UMR 8167 du CNRS (Orient & Méditerranée, équipe Mondes Pharaoniques), qui est depuis longtemps engagée dans une démarche d’expérimentation sur les chantiers d’Ayn Soukhna et ouadi el-Jarf. Les terrains égyptiens et soudanais, très riches, sont l’objet des recherches d’une partie des organisateurs du colloque, et l’expérimentation y est en plein développement, dans le cadre du renouvellement des recherches sur l’histoire des techniques, l’archéologie urbaine et l’archéologie de la vie quotidienne. Sur le site de Bouto, dirigé par l’Université Paris Nanterre, Archéologie et Sciences de l’Antiquité (ArScAn, UMR 7041), ont commencé en 2018 des expérimentations en collaboration avec le LAPA. Enfin, le traitement de l’or est abordé expérimentalement par la Mission archéologique du Désert Oriental – IRAMAT – Institut de Recherche sur les ArchéoMATériaux – CNRS UMR 5060 IRAMAT-CEB.

Journées thématiques du 26 et du 27 septembre 2019 (MSH Paris-Saclay)

Les deux jours se concentreront sur les aspects méthodologiques, les missions de fouilles hors Égypte ou Soudan, des thématiques spécifiques et les recherches menées par les laboratoires dont le LAPA comme acteur principal à l’université MSH Paris-Saclay.

Journées expérimentales du 28 septembre au 1 octobre 2019

Quatre jours d’expérimentation se dérouleront ensuite à Melle, sur la plateforme expérimentale des Mines d’Argent.

PROGRAMME : https://metallurgy-ica.wixsite.com/ica2/programme

Partenaires :

Retour haut de page