Interdisciplinarité

Appel à projets 2017- « Osez l’interdisciplinarité ! » – CNRS

Le CNRS lance à travers la Mission pour l’interdisciplinarité l’Appel à Projets non thématique « Osez l’interdisciplinarité ! » pour aider les jeunes chercheur(e)s qui souhaitent orienter leurs recherches vers l’interdisciplinarité à travers un nouveau projet scientifique résolument novateur ne pouvant être amorcé sans un soutien spécifique.

Vous êtes chercheur(e) au CNRS depuis quelques années (promu(e) ou recruté(e) en tant que Chargé(e) de Recherches 1ère classe à compter du 1er octobre 2013 inclus) et souhaitez orienter vos recherches vers l’interdisciplinarité à travers un nouveau projet scientifique résolument novateur et que vous ne pouvez pas amorcer sans un soutien spécifique.

Le CNRS lance à travers la Mission pour l’interdisciplinarité (MI) l’Appel à Projets non thématique « Osez l’interdisciplinarité ! » pour vous aider dans ce défi.

Pour être recevable au titre de cet appel, votre projet doit correspondre à un changement thématique et inclure de nouvelles collaborations issues de disciplines différentes. Le projet peut être mis en œuvre avec ou sans mobilité géographique. Un projet sans mobilité doit permettre l’émergence d’une dynamique interdisciplinaire visible sur le site.

L’interdisciplinarité, le risque, et le caractère de rupture seront les critères clefs de la sélection des projets qui sera effectuée par le comité de pilotage de la MI sous la présidence de la (le) DGDS. Une audition des candidats présélectionnés sera organisée au siège du CNRS (PMA, Paris 16e).

Le projet doit présenter en 4 pages les motivations, les défis à lever, le caractère interdisciplinaire, le consortium proposé, les résultats attendus, la méthodologie employée et un budget détaillé. Un Curriculum Vitae d’une page doit être joint.

Pour consulter le texte complet de l’appel à projet : osez_l_interdisciplinarite_aap-2017

Pour télécharger le dossier de candidature : formulaire-candidature-osez-2017

Le dossier complet (5 pages maximum) doit être obligatoirement déposé sur l’application SIGAP

Pour obtenir des informations :

Appel à projets 2017 – RNMSH/MI

La Mission pour l’interdisciplinarité (MI) et l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS lancent en partenariat avec le Groupement d’Intérêt Scientifique “Réseau National des Maisons des Sciences Humaines” (GIS RNMSH) un appel à projets interdisciplinaires destiné au soutien d’actions de recherche interdisciplinaires portées par les MSH et associant des équipes SHS et hors SHS.

Le plan SHS, dont les 10 premières mesures ont été publiées en juillet 2016 par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, apporte un soutien nouveau à cet appel interdisciplinaire déjà lancé en 2014 et 2016.

Dans une période où l’on sollicite fortement l’implication des chercheur.es et les approches SHS dans le traitement des défis sociétaux, nous souhaitons soutenir les chercheur.es et EC de ses unités en sciences humaines et sociales ayant la capacité et la motivation de s’impliquer dans des projets interdisciplinaires. Les MSH comptent parmi les lieux de l’interdisciplinarité, traditionnellement intraSHS, mais aussi plus largement ouvertes aux autres sciences.

Les projets devront être portés par une MSH et associer à importance égale des unités SHS et des unités d’autres disciplines scientifiques.

Les MSH sont propres à renforcer la dynamique interdisciplinaire tant par la couverture géographique et disciplinaire du réseau, le dynamisme de leur personnel support, et leur rôle structurant sur les sites. Elles pourront avancer vers un élargissement de leur rôle d’incubation de l’interdisciplinarité de site en recourant si nécessaire aux plates-formes technologiques qui leur garantissent une efficacité d’action et de résultat.

Propositions éligibles en 2017

L’appel 2017 est prioritairement ciblé sur 3 thématiques :

  • Données et SHS
  • Genre et sexualités
  • Recherche collaborative et participative, « do-it-yourself »

Toute proposition résolument interdisciplinaire, à risque, touchant d’autres thématiques pourra être examinée.

 

Modalités de sélection et informations financières et administratives

Les candidatures seront examinées par un comité scientifique piloté par le Directeur de l’institut SHS et composé de représentants de la Mission pour l’Interdisciplinarité, de DAS de l’InSHS et de
représentants du RNMSH désignés par le président.
Les projets sélectionnés en 2017 recevront un financement de 18 mois limité à un montant de 25 k€ (courant sur les années civiles 2017 et 2018).
A l’issue des projets fin 2018, les porteurs des projets devront fournir un rapport scientifique permettant l’évaluation du travail réalisé ainsi qu’un rapport financier des dépenses à l’attention du président du RnMSH (bjouve@msh-reseau.fr) et de la MI du CNRS (une information sera communiquée par les deux parties au deuxième semestre 2018). Les porteurs devront également participer aux actions d’animation et d’échanges qui seront organisées dans le cadre du PEPS.
La demande budgétaire ne peut concerner que des dépenses de fonctionnement et d’équipement.

Aucun CDD, salaire doctorants, post doctorants ne pourra être financé sur les crédits alloués. A titre exceptionnel, une gratification de stage (sur une base de 3 à 6 mois ; montant mois égal à 554,40 €) par projet pourra être accordée aux seules structures CNRS (UMR, UPR etc.). Aucune autre dérogation ne sera acceptée. Cette demande de stage devra être explicitement motivée. La convention de stage sera établie par la délégation régionale sur les crédits correspondants notifiés.

Calendrier de l’action

  • Lancement de l’AAP : 23 mars 2017
  • Date limite de dépôt des projets : 22 mai 2017
  • Evaluation des projets : juin 2017
  • Notification aux lauréats et début des projets : juillet 2017

Le formulaire complété (Formulaire-candidature-RNMSH), qui ne doit pas dépasser 5 pages, sera obligatoirement déposé par le porteur du projet sur l’application SIGAP.

Date limite de dépôt des projets : le 22 mai 2017 à midi.

Séminaire du Centre d’Alembert : « Chimie: de nouveaux matériaux pour des enjeux du 21e siècle » – 9/03/2017

La séance du 9 mars 2017 sera consacrée au thème suivant :

CHIMIE : DE NOUVEAUX MATÉRIAUX POUR DES ENJEUX DU 21e SIÈCLE

Intervenants :

Jacques Livage, Professeur honoraire au Collège de France – Chaire de « Chimie de la matière condensée »

« Les matériaux bio-inspirés »
de l’art du feu à la chimie douce

L’histoire de l’humanité est liée à celle des matériaux, de l’âge de la pierre à l’âge du fer. Notre aptitude à élaborer un matériau nouveau est liée à la maîtrise du feu et à la possibilité d’obtenir des températures plus élevées. Cependant l’observation de la nature nous montre que le vivant a depuis longtemps appris à fabriquer ses propres matériaux dans des conditions beaucoup plus douces. Les processus de biominéralisation s’effectuent à température ambiante et les matériaux nanostructurés obtenus présentent des propriétés souvent bien supérieures à celles de nos matériaux les plus sophistiqués. Suivant l’exemple de la nature nous avons développé une chimie « douce » qui permet d’élaborer des matériaux ‘bio-inspirés’ qui offrent de nouvelles perspectives aux chimistes du 21e siècle.

Michel Verdaguer, Université Pierre et Marie Curie

« Magnétisme moléculaire »
de la molécule au matériau

« Quand la nature finit de produire ses propres espèces, l’homme, avec les choses naturelles et avec l’aide de cette nature, commence à créer une infinité d’espèces.»      Léonard de Vinci

Il y a quarante ans, à Orsay, une petite équipe de chercheurs animée par Olivier Kahn se lançait dans la conception originale de matériaux moléculaires magnétiques à propriétés prévisibles en s’appuyant sur la physique quantique et sur la symétrie. Le défi : maîtriser l’interaction entre deux porteurs de spins, transformer la molécule en aimant, mieux appréhender la complexité des sites biologiques actifs. Quels objets, quels matériaux ont émergé de cette recherche inspirée essentiellement par le désir de comprendre ? Quelle place occupent-ils et peuvent-ils prendre en ces temps de spintronique moléculaire et d’Horizon 2020 ?

L’exposé sera accompagné d’expériences.

Infos pratiques

Lieu du séminaire et du colloque : Centre Scientifique d’Orsay, Bâtiment des Colloques (338) rue du Doyen André Guinier –  1er étage
Accès

En transports en commun depuis Paris
RER B – Station Orsay-Ville ou
 RER B – Station Bures s/ Yvette
plan metro-RER

Pour plus d’informations, consultez la page du site de la Faculté des Sciences

Secrétariat du Centre d’Alembert
Bâtiment 407
91405 Orsay Cedex
Tél : 01 69 15 61 90
 – Fax : 01 69 15 43 98
Mél : centre.dalembert@u-psud.fr
Entrée libre

 

Colloque inaugural de la MSH Paris-Saclay

La MSH Paris-Saclay organise son colloque inaugural le 27/01/2017. (Affiche Colloque_Interactive MSH Paris-Saclay). Ce colloque a pour objectif de réunir la communauté des Sciences Humaines et Sociales du périmètre Paris-Saclay.

Il sera marqué par trois temps forts :

  • (1) La présentation de la stratégie SHS/MSH sur le site de l’Université Paris-Saclay par Gilles BLOCH (Président de l’Université Paris-Saclay), Patrice BOURDELAIS (Directeur de l’INSHS- CNRS), et Bertrand JOUVE (Président du Réseau National des MSH).
  • (2) La participation des chercheurs et enseignants-chercheurs aux ateliers parallèles de discussion des axes de la MSH Paris-Saclay, suivie d’une restitution.
  • (3) Une table ronde de Grands Témoins sur l’interdisciplinarité.

Ce colloque inaugural permettra de poser les bases d’un nouveau concept de MSH, une maison ouverte au dialogue des SHS avec les autres sciences au cœur du site de recherche exceptionnel qu’est celui de l’Université Paris-Saclay.

Programme prévisionnel : MSH Paris-Saclay – Programme colloque V.2

Renseignements et inscription obligatoire : https://msh-parissaclay.sciencesconf.org/

 

Retour haut de page