appel à séminaires

Résultats de l’appel à séminaires 2018 MSH Paris-Saclay

Pour cette troisième vague de l’appel à séminaires 2018, la MSH Paris-Saclay a retenu 3 projets.

Chacun bénéficiera d’une dotation pouvant aller jusqu’à 4000 €, dont la gestion sera directement assurée par la MSH Paris-Saclay.

Les 3 projets retenus sont les suivants :

 

La sélection dans tous ses états : fonctions, processus, conséquences

Responsables scientifiques : Julien Gargani (GEOPS – centre d’Alembert) & Alexia Jolivet (EST – UPSud)

La sélection semble partout, dans la nature comme dans la société. Elle est souvent présentée comme l’outil idéal pour obtenir la meilleure adéquation entre souhaits et possibilités, besoins et ressources. C’est par la sélection qu’émergerait l’excellence. Est-ce le mode de fonctionnement optimisé de toutes les organisations ou un mode de gestion en situation de pénurie ? S’agit-il d’un processus rationnel pour obtenir des résultats interprétables ou d’une contingence ayant modelé l’évolution des espèces ? Comment fonctionne la sélection et existe-t-il des alternatives ? Nous réfléchirons sur les critères et les méthodes, qu’ils soient automatisés ou non, et au-delà nous interrogerons l’impact de la sélection sur le fonctionnement de nos disciplines scientifiques, sur l’établissement des normes, et sur l’organisation de nos sociétés. Pour cela, le Centre d’Alembert fera intervenir des collègues de différents domaines dans le cadre de ce séminaire : science de l’éducation, sciences de la vie, sciences et techniques des activités physiques et sportives, économie, informatique, physique…

Histoire du Design

Design, sociétés, textes & dialectique : Saison 2 : Italie – 1955-1981 : Design et Langage

Responsables scientifiques : Catherine Geel, Claire Brunet (Centre de Recherche en Design – ENS Paris-Saclay) & Annalisa Viati Nanove (LéaV) & Emanuele Quinz (EnsadLab)

Le séminaire 201 9 fait suite à la session 2018. Il constitue donc le second volet de 4 semestres de 4 séances qui s’organisent sur les années universitaires (2018-2021). Il contextualise les pratiques des designers et architectes européens dans la 2de moitié du XXème siècle dans les débats de sociétés pour démontrer et analyser les procédures d’interpénétration des domaines qui concernent la discipline. Des chercheurs de différentes aires géographiques et des témoins de champs disciplinaires variés (architecture, design, philosophie, sciences humaines et sociales, conservation) sont conviés. On interrogera en 2019, la notion de langage design (1965-1981 ) spécifique à l’Italie à l’aune d’une thématique : les interfaces langagières et quatre sujets : la sémiotique, ,
les revues théoriques et les fanzines de design, la naissance de l’informatique, la pensée et le système Olivetti.

Cycle 2018-2019 des journées du GERPISA en association avec la Chaire Armand Peugeot (CentraleSupelec) : Industrie automobile et mobilités : quels changements de paradigmes ?

Responsables scientifiques : Tommaso pardi (IDHES – ENS Paris-Saclay) & Danielle ATTIAS ( Laboratoire de Génie Industriel – CentraleSupélec)

Le cycle de séminaires des journées du GERPISA 2018-2019, en association avec la Chaire Armand Peugeot (Centrale Supelec) vient clore le programme international de recherche sur les « nouvelles frontières » de l’industrie automobile et des mobilités : véhicules électriques et autonomes, voitures digitales et big data, usines du futur, autopartage et covoiturage… qui sont les pionniers qui sont en train de façonner ces nouveaux territoires de production, consommation et innovation ? Quelles transformations sont-ils en train de déclencher et promouvoir ? Quelles sont leurs implications pour les tendances et les équilibres actuels dans les systèmes et les industries automobiles? Et comment ces transformations affectent le travail et l’emploi ?
Les huit séances viseront à apporter des éléments de réflexion historique et prospective, ancrés dans des recherches empiriques, pour appréhender les (r)évolutions considérables que traversent l’industrie et les usages de l’automobile.

Appels à workshops & séminaires MSH Paris-Saclay – 15/9/2018

Dernières vagues 2018 !

 

Déposez vos dossiers avant le 15 septembre !

Toutes les infos sur : https://msh-paris-saclay.fr/calendrier-2018-appels-de-msh-paris-saclay/

Workshops

Dans le cadre de sa programmation scientifique, la MSH Paris-Saclay a décidé d’accompagner la mise en place de workshops organisés par des chercheurs et enseignants-chercheurs (post-docs, docteurs, universitaires ou chercheurs de grands établissements de recherche) du périmètre de l’Université Paris-Saclay.

 

L’accent sera mis sur des workshops innovants, dont les objets et thématiques s’inscrivent dans les axes de recherche de la MSH Paris-Saclay.

Sont concernés deux types de workshops :

  • Les workshops regroupant plusieurs disciplines issues des SHS ;
  • Les workshops qui promeuvent l’interdisciplinarité entre les SHS et les autres sciences.

 

Les workshops peuvent se tenir dans les locaux de la MSH Paris-Saclay ou bien des laboratoires de l’Université Paris-Saclay.

En tant qu’USR, unité de Service et de Recherche, la MSH Paris-Saclay accompagnera l’organisation de ces workshops en fonction de leurs besoins et s’adaptera à leurs spécificités.

L’accompagnement pourra concerner les volets communication, organisation, logistique, catering, diffusion, valorisation, etc.

 

Chaque workshop bénéficiera d’un soutien limité à 2 500 € pour une journée, et 3 500 € pour deux journées.

 

Séminaires

Dans le cadre de sa programmation scientifique, la MSH Paris-Saclay a décidé d’accompagner la mise en place de séminaires organisés par des chercheurs et enseignants-chercheurs (post-docs, docteurs, universitaires ou chercheurs de grands établissements de recherche) du périmètre de l’Université Paris-Saclay.

Les séminaires doivent au moins comporter 4 séances sur l’année universitaire 2018-2019 qui fédèrent une communauté scientifique sur un même sujet novateur.

 

L’accent sera donc mis sur des séminaires innovants, dont les objets et thématiques s’inscrivent dans les axes de recherche de la MSH Paris-Saclay.

 

Sont concernés deux types de séminaires :

  • Les séminaires regroupant plusieurs disciplines issues des SHS ;
  • Les séminaires qui promeuvent l’interdisciplinarité entre les SHS et les autres sciences.

 

Les séminaires peuvent se tenir dans les locaux de la MSH Paris-Saclay ou bien des laboratoires de l’Université Paris-Saclay.

 

Chaque séminaire bénéficiera d’un soutien limité à 4 000 €.

 

 

 

Publication des résultats de l’appel à Séminaires 2017 (vague 2) de la MSH Paris-Saclay

Pour cette seconde vague de l’appel à séminaires 2017, la MSH Paris-Saclay a retenu 4 projets.

Chacun bénéficiera d’une dotation pouvant aller jusqu’à 4000 €, dont la gestion sera directement assurée par la MSH Paris-Saclay.

Les 4 projets retenus sont les suivants :

 

Genre et monde carcéral. Perspectives éthiques et politiques

Responsables scientifiques : Natacha Chetcuti-Ossorovitz (IDHES – ENS Pari-Saclay / CNRS) et Patricia Paperman (LEGS – CNRS/Paris 8)

Ce séminaire a pour objectif de construire une réflexion sur l’émergence récente, dans le champ des sciences sociales, de travaux portant sur les femmes en prison et d’engager un questionnement sur le rapport entre genre et expériences carcérales. Il s’agira d’interroger les transformations en cours du monde carcéral et d’identifier leurs effets sur la détention féminine en particulier. Notre premier souci sera de restituer l’état des travaux antérieurs et les questionnements qui ont façonné ce nouveau champ de recherche afin de ressaisir ses conditions d’émergence. Les différentes interventions de l’année, au nombre de huit, s’attacheront à donner un premier état des lieux à travers un ensemble de thématiques, entre autres : le lien entre le statut d’auteur-e-s et de victimes de violences ; l’incarcération de masse à l’aune du partenariat public/privé ; l’incidence des normes de genre sur les figures persistantes des femmes criminelles ; le rapport entre violences sexuées et parcours carcéraux. En faisant ainsi dialoguer des travaux menés en Europe sur le monde carcéral dans une perspective intersectionnelle des rapports de domination, les différentes contributions présenteront les diverses méthodes d’enquêtes selon les régimes disciplinaires observés.

 

Conflits et Territoires

Responsables scientifiques : André Torre et Marianne Ehrlrich (SAD-APT UMR 1048 – AgroParisTech / INRA), Kirat Thierry (IRISSO  UMR 7170 – Université Paris Dauphine / CNRS)

L’objectif du séminaire mensuel Conflits et Territoires est de permettre de permettre la discussion la plus large (pluridisciplinaire et en interface avec la société civile) sur la question des conflits liés à l’espace, et tout particulièrement sur la place des conflits dans la construction et la gouvernance des territoires.
Chaque séminaire, d’une durée de deux heures, est consacré à la présentation d’un travail ou au bilan d’une recherche sur la question des conflits, suivie d’une discussion avec la salle. Les séances se déroulent les derniers mardi du mois de 13h00 à 15h00 à l’INA-PG (16 Rue Claude Bernard, Paris Vème). Par la suite, un support académique sera recherché (ouvrage collectif), pour faire le bilan sur les années d’échange et de travail.

 

Recherche et innovation responsables : éclairages interdisciplinaires

Responsables scientifiques : Liliana Mitkova et Cédric Gossart (LITEM EA 7363 – UEVE / TEM),

Le séminaire vise à favoriser une réflexion originale sur la recherche et de l’innovation responsables dans différentes disciplines scientifiques et de renforcer la collaboration entre laboratoires de l’Université ParisSaclay. Il se déclinera en cinq séances de deux heures chacune, organisées sur les différents sites des laboratoires partenaires.

 

Un design radical 1953-1981 : art, politique, économie et sciences humaines

Responsables scientifiques : Catherine Geel et Claire Brunet (Département Design – ENS Paris-Saclay), Emanuele Quinz (Scènes du monde, création, savoirs critiques EA 1573 – Paris 8)

Le séminaire est un 1er volet de 4 semestres de 5 séances qui s’organisent sur deux années universitaires (2018-2020). Il contextualise les pratiques des designers européens dans la 2de moitié du XXème siècle dans les débats de sociétés pour démontrer et analyser les procédures d’interpénétration des domaines qui concernent la discipline. Des chercheurs de différentes aires géographiques et des témoins de champs disciplinaires variés (architecture, design, philosophie, sciences humaines et sociales, conservation) sont conviés. On interrogera en 2018, la notion de design radical (1965-74) spécifique à l’Italie à l’aune de cinq sujets : l’influence anglaise des années 1950, le décollage industriel italien et sa critique marxienne, la vie culturelle, la valeur de l’innovation et le renouvellement de la réflexion pédagogique sur l’enseignement du projet.

Retour haut de page