RNMSH

Journée d’études « Recherches actuelles en santé et société » – MSH Paris Nord – 16/06/2017

Dans cette demi-journée d’étude seront présentées quelques-unes des thèses soutenues récemment par les membres du réseau et de ses groupes. Cet évènement s’inscrit dans l’objectif du réseau de  faciliter les rencontres et la socialisation entre ses membres et de valoriser leurs travaux dans le paysage des sciences sociales.
Il s’agit d’un moment pensé pour alimenter le  dialogue entre membres du réseau sur des thèmes communs, une occasion de faire connaitre les recherches réalisées et de partager la variété des intérêts et des objets qui font la spécificité et la richesse du réseau.

Cette journée sera également une occasion pour le Réseau de s’ouvrir sur l’extérieur, en mettant en valeur le dynamisme des discussions et réflexions qui se développent dans cet environnement, ainsi que leur qualité scientifique et leur intérêt dans les débats actuels autour de la santé dans les sociétés contemporaines.

La journée est ouverte à toutes les personnes intéressées : étudiant·e·s en sciences sociales ou dans le domaine de la santé (licence, master), doctorant·e·s, post-doctorant·e·s.

L’inscription est libre et gratuite.
Afin de prévoir le déjeuner, nous demandons aux personnes souhaitant participer à cette journée de s’inscrire avant le 9 juin 2017 à l’adresse suivante : reseau.doctorants@gmail.com

 

Conférence « Violence verbale, réseaux sociaux et liberté d’expression – MSH Lorraine – 14/09/2017

Dans le cadre du cycle de conférence C2E (rappel du projet ici), la MSH Lorraine propose la table ronde :

 « Violence verbale, réseaux sociaux et liberté d’expression »
le jeudi 14 septembre 2017 de 14h à 16h
Ile du Saulcy – Metz, salle Ferrari (Maths)

 Intervenants

Béatrice Fracchiolla
Professeure en sciences du langage – Université de Lorraine
Laboratoire du CREM- Pôle Praxitexte
« Contraintes linguistiques et contraintes interactionnelles : un cadre nécessaire à une communication éthique non-violente? »

« Je centrerai ma participation sur ce qu’est la violence verbale d’un point de vue linguistique. J’aborderai aussi sa différence en l’opposant à l’agression. Le rôle de la politesse linguistique est de permettre une régulation des interactions sociales afin qu’elles soient réussies. Or, dans le cadre numérique, celle-ci tend à être effacée par commodité ou rapidité d’exécution, sous le prétexte de « libérer » la parole. A partir de ces données sur la politesse, je terminerai en interrogeant les conditions d’existence d’interactions verbales éthiques sur les réseaux sociaux (numériques) alors qu’une bonne partie de ce qui en constitue les cadres connus dans les autres conditions d’écriture, semble en avoir totalement disparu ».

Arnaud Mercier
Professeur en communication politique à l’IFP – Université Paris 2 Assas
Chercheur associé au CREM
« Campagnes électorales : Twitter ça sert surtout à faire la guerre ? »
Dans un contexte de tensions politiques habituelles lors des campagnes électorales où les oppositions politiques, idéologiques ou programmatiques sont habituellement exacerbées, on constate que l’usage des réseaux socionumériques, comme Twitter notamment, est très éloigné des idéaux du débat démocratique. La violence des attaques est parfois très forte. Entre insultes, calomnies, diffamation, rumeurs malveillantes, le sentiment se répand que l’on peut tout dire et tout faire sur ces réseaux, véritable far west numérique. Cette conférence analysera le type d’attaques destinées aux candidats, lors de la présidentielle française de 2017 notamment, en essayant d’en comprendre les conditions permissives en amont, liées aux transformations de la socialité sur ces réseaux.

Colloque – « Prévention des troubles des comportements alimentaires et de l’obésité » – MSH-Alpes – 1/06/2017

La MSH-Alpes organise une rencontre internationale sur la prévention des troubles des conduites alimentaires (TCA) et de l’obésité.
Les troubles du comportement alimentaire (TCA) et l’obésité touchent un nombre croissant d’individus en France et dans le monde. Ces troubles multifactoriels sont devenus un problème de santé publique et sont de plus en plus médiatisés à travers les lois de santé et les témoignages des personnes qui en sont atteintes. La prévention est un moyen de diminuer le nombre de personnes souffrant de TCA et d’obésité. Les techniques et les programmes de prévention sont en plein développement.

Ce colloque a pour objectif de faire un état des lieux de ces programmes. Il vise également à présenter les innovations récentes qui proposent des interventions pour prévenir à la fois les TCA et l’obésité.

Suite à ce colloque, un workshop est organisé par l’Université Grenoble-Alpes en collaboration avec Eric Stice, concepteur du Body Project. Le Body Project est un programme de prévention des TCA qui a ensuite été décliné dans une version traitement pour les personnes atteintes de TCA. Ce workshop propose une présentation et des ateliers de pratique dispensés par Eric STICE en collaboration avec Rebecca SHANKLAND du Body Project version prévention qui se décline en 4 modules d’une heure prévu pour une application dans les établissements scolaires ainsi que dans d’autres contextes tels que les Maisons de Jeunes et de la Culture, les écoles de danses et les associations sportives. Cette journée de formation est destinée aux professionnels intervenants dans le champ de la prévention des TCA en vu d’une implémentation de ce programme sur le territoire français.

Organisée par le LIP/PC2S, en partenariat avec la MSH-Alpes, l’Université Grenoble Alpes, le CHU Grenoble Alpes et l’ENDAT, cette rencontre est coordonnée par Rebecca Shankland, Maître de Conférences en Psychologie, LIP/PC2S, Université Grenoble Alpes

Pour accéder au programme détaillé, cliquez ici

Informations pratiques

Jeudi 1er juin 2017

9h-17h

MSH Alpes

1 221 Avenue Centrale
38400 Campus de Saint Martin d’Hères
Date limite des inscriptions :  le 26 mai 2017

Appel à sessions – Colloque CIST – 22-23/03/2018

Après trois colloques qui ont successivement cherché à fonder les sciences du territoire (CIST2011), à en dépasser les fronts et frontières (CIST2014), notamment en termes de collaborations interdisciplinaires, et enfin à explorer la demande sociale territoriale (CIST2016), le 4e colloque du CIST vise à mobiliser les sciences territoriales pour aborder la question des représentations. L’objectif du colloque est de se saisir de cette approche des territoires par les représentations et de déterminer ce qu’elle apporte à l’analyse des territoires, d’un point de vue théorique, méthodologique et empirique.

Issues de champs disciplinaires divers, notamment de la psychologie, les analyses portant sur les représentations se sont diffusées dans l’ensemble des sciences humaines et sont abordées dans des acceptions très variées par les géographes, les sociologues, les historiens ou les spécialistes de sciences juridiques et politiques. Tant le concept de territoire que celui de représentation sont donc à même, du fait de leur polysémie, de permettre de croiser différentes thématiques, méthodes et disciplines.

Toutes les formes de « représentations » sont mobilisables dans le cadre de ce colloque : concepts, idées, schèmes, cartes, textes, images fixes ou animées, bases de données, vecteurs multimédias mobilisés dans le cadre de la construction, de l’aménagement et de la transformation des territoires. De même, les sources peuvent puiser dans une large gamme : des enquêtes, des entretiens, des biographies, des témoignages, des documents juridiques, politiques ou culturels, des plans, des programmes, des projets ou des rêves, des productions artistiques, des supports publicitaires, ludiques ou militants, des œuvres canoniques ou bien des traces fugaces sur les réseaux sociaux, etc. L’essentiel sera de pouvoir convoquer un matériau empirique susceptible d’apporter des réponses aux débats scientifiques portant sur la question du rôle des représentations dans la territorialisation des sociétés.

Aussi, les différents termes, présentés ci-dessous, ne doivent pas être entendus comme des cadres stricts pour les propositions de session, mais comme des illustrations des différents sens que l’on pourra donner au thème du colloque, « représenter les territoires ».
– Information territoriale;
– Représentations et pratiques territoriales;
– Cartographie et géomatique;
– Représentations numériques;
– Normes territoriales et représentations politiques;
– Projet et constructions de territoires;
– Communication et gouvernance territoriale;
– Maillages et élections;
– Cartes mentales;
– Territoires vécus, territoires perçus;
– Images et imaginaires territoriaux;
– Constructions identitaires des territoires;
– Modélisation des territoires et simulation;
– Inscription territoriale des parcours;
– Esthétiques, sensibilités et affects territoriaux;
– Symboliques, mémoires et patrimonialisation des territoires;
– Mise en paysage des territoires;
– Représentation et devenir des territoires.

Calendrier prévisionnel

  • 14 avril 2017 : date limite de soumission des propositions de session, à envoyer exclusivement par email, à l’adresse suivante : cist2018@sciencesconf.org
  • courant mai 2017 : réponses du comité scientifique
  • fin mai-fin août 2017 : appel à communications, exclusivement via le site internet du colloque cist2018.sciencesconf.org
  • fin octobre-fin novembre 2017 : sélection finale et montage du programme

 

Modalités de réponse

Chercheur.se.s, enseignant.e.s-chercheur.se.s, jeunes chercheur.se.s et doctorant.e.s peuvent proposer une session.

Les propositions devront comprendre :

  • un titre, éventuellement un sous-titre;
  • une présentation de problématique (entre 180 et 250 mots);
  • les types de communications attendues (théories, méthodes, terrains, résultats).

Ces trois premiers points devront être rédigés en français et en anglais. Ils serviront à rédiger l’appel à communication pour les sessions sélectionnées.

Les points suivants pourront être rédigés dans l’une ou l’autre langue :

  • les pistes de valorisation potentiellement envisagées (publications, partenariat, élargissement de réseaux);
  • des individus, équipes ou laboratoires visés, dans ou hors CIST, en fonction des travaux déjà menés (des références bibliographiques récentes peuvent être précisées);
  • un bref CV des co-animateurs de sessions (1/2 page).

 

Modalités d’évaluation des propositions

Les sessions proposées seront évaluées par le conseil scientifique du colloque qui comprend les membres du conseil scientifique du CIST élargi à des personnalités spécialistes de la question des représentations des territoires. Les propositions de sessions seront évaluées selon les critères suivants :

  • la cohérence avec la thématique générale du colloque;
  • l’ouverture à la pluridisciplinarité.

Seront par ailleurs valorisées :

  • les sessions co-animées par des porteurs appartenant à différentes structures, disciplines, courants, etc.;
  • l’ouverture de la session à des contributions internationales.

Appel à projets 2017 – RNMSH/MI

La Mission pour l’interdisciplinarité (MI) et l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS lancent en partenariat avec le Groupement d’Intérêt Scientifique “Réseau National des Maisons des Sciences Humaines” (GIS RNMSH) un appel à projets interdisciplinaires destiné au soutien d’actions de recherche interdisciplinaires portées par les MSH et associant des équipes SHS et hors SHS.

Le plan SHS, dont les 10 premières mesures ont été publiées en juillet 2016 par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, apporte un soutien nouveau à cet appel interdisciplinaire déjà lancé en 2014 et 2016.

Dans une période où l’on sollicite fortement l’implication des chercheur.es et les approches SHS dans le traitement des défis sociétaux, nous souhaitons soutenir les chercheur.es et EC de ses unités en sciences humaines et sociales ayant la capacité et la motivation de s’impliquer dans des projets interdisciplinaires. Les MSH comptent parmi les lieux de l’interdisciplinarité, traditionnellement intraSHS, mais aussi plus largement ouvertes aux autres sciences.

Les projets devront être portés par une MSH et associer à importance égale des unités SHS et des unités d’autres disciplines scientifiques.

Les MSH sont propres à renforcer la dynamique interdisciplinaire tant par la couverture géographique et disciplinaire du réseau, le dynamisme de leur personnel support, et leur rôle structurant sur les sites. Elles pourront avancer vers un élargissement de leur rôle d’incubation de l’interdisciplinarité de site en recourant si nécessaire aux plates-formes technologiques qui leur garantissent une efficacité d’action et de résultat.

Propositions éligibles en 2017

L’appel 2017 est prioritairement ciblé sur 3 thématiques :

  • Données et SHS
  • Genre et sexualités
  • Recherche collaborative et participative, « do-it-yourself »

Toute proposition résolument interdisciplinaire, à risque, touchant d’autres thématiques pourra être examinée.

 

Modalités de sélection et informations financières et administratives

Les candidatures seront examinées par un comité scientifique piloté par le Directeur de l’institut SHS et composé de représentants de la Mission pour l’Interdisciplinarité, de DAS de l’InSHS et de
représentants du RNMSH désignés par le président.
Les projets sélectionnés en 2017 recevront un financement de 18 mois limité à un montant de 25 k€ (courant sur les années civiles 2017 et 2018).
A l’issue des projets fin 2018, les porteurs des projets devront fournir un rapport scientifique permettant l’évaluation du travail réalisé ainsi qu’un rapport financier des dépenses à l’attention du président du RnMSH (bjouve@msh-reseau.fr) et de la MI du CNRS (une information sera communiquée par les deux parties au deuxième semestre 2018). Les porteurs devront également participer aux actions d’animation et d’échanges qui seront organisées dans le cadre du PEPS.
La demande budgétaire ne peut concerner que des dépenses de fonctionnement et d’équipement.

Aucun CDD, salaire doctorants, post doctorants ne pourra être financé sur les crédits alloués. A titre exceptionnel, une gratification de stage (sur une base de 3 à 6 mois ; montant mois égal à 554,40 €) par projet pourra être accordée aux seules structures CNRS (UMR, UPR etc.). Aucune autre dérogation ne sera acceptée. Cette demande de stage devra être explicitement motivée. La convention de stage sera établie par la délégation régionale sur les crédits correspondants notifiés.

Calendrier de l’action

  • Lancement de l’AAP : 23 mars 2017
  • Date limite de dépôt des projets : 22 mai 2017
  • Evaluation des projets : juin 2017
  • Notification aux lauréats et début des projets : juillet 2017

Le formulaire complété (Formulaire-candidature-RNMSH), qui ne doit pas dépasser 5 pages, sera obligatoirement déposé par le porteur du projet sur l’application SIGAP.

Date limite de dépôt des projets : le 22 mai 2017 à midi.

Journée « Le printemps des Sciences Humaines et Sociales, une belle dynamique » – 20/03/2017

Au cours des dernières années, la place des sciences humaines et sociales (SHS) a significativement évolué dans les sociétés où elles ont pris le devant de la scène, devenant de nouvelles ressources pour comprendre et agir sur les évolutions du monde.
L’Alliance ATHENA a porté et connu des avancées décisives pour les SHS. Ses membres ont poursuivi et amplifié le déploiement de grandes infrastructures numériques, ils ont conforté, sur l’ensemble du territoire, des Maisons des Sciences de l’Homme destinées notamment à encourager les collaborations interdisciplinaires et internationales. Cette dynamique a été soutenue avec
détermination par Thierry Mandon qui a lancé, en juin et octobre 2016, un plan spécifique de soutien aux sciences humaines et sociales.
Cette journée explore les grands ressorts de cette dynamique. Elle est aussi l’occasion d’inaugurer de belles réalisations : la plateforme Fund it d’information sur les appels d’offres internationaux et le portail de l’ANR dédié aux appels d’offre nationaux. La cartographie de la recherche sur l’éducation et le rapport sur les transformations des universités françaises, commandés par Thierry Mandon, lui seront remis, contribuant à la visibilité de secteurs éminemment transversaux.

Programme

09h00 Accueil par Jean-François Balaudé, Président de l’Université Paris Nanterre et Président de l’Alliance ATHENA

09h15 Introduction Thierry Mandon, Secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur et la Recherche

09h30 Inauguration de la plateforme Fund it et du portail de l’ANR consacré aux appels d’offre nationaux

Olivier Bouin, directeur du Réseau Français des Instituts d’Études Avancées, Yves Fort, directeur des opérations scientifiues de l’ANR et Julien Ténédos, chef de projet de la plateforme Fund it

9h45 La recherche sur l’éducation et les systèmes d’enseignement, les évolutions en questions : remise de la cartographie des recherches et du rapport sur les transformations des universités françaises

Sophie Fermigier, chargée de mission MENESR, Olivier Rey, responsable de l’unité Veille & Analyses de l’Institut français de l’Éducation – ENS de Lyon et Françoise Thibault, déléguée générale de l’Alliance ATHENA

10h30 Quelques réflexions sur les SHS

Bertrand Jouve, président du Réseau national des MSH

10h40 L’ANR, une nouvelle impulsion pour les SHS

Lionel Obadia, responsable du département SHS de l’ANR

11h00 L’appel à manifestation d’intérêt destiné à favoriser l’insertion professionnelle des diplômés des sciences humaines et sociales des établissements d’enseignement supérieur
Simone Bonnafous, directrice générale de l’enseignement supérieur et l’insertion professionnelle

11h30 Les tiers lieux à l’université

Benjamin Gentils, chargé de projet innovation (CCI 77) et entrepreneur, et Antoine Burret, auteur de Tiers-lieux. Et plus si affiintés, FYP Éditions, docteur en sociologie.

_______

 

 

Informations pratiques

Adresse de l’événement :

Université Paris Nanterre – Bâtiment Max Weber

200 avenue de la République
92001 Nanterre Cedex

Pour accéder à l’Université Paris Nanterre : cliquez ici

Pour télécharger le programme : cliquez ici Programme Printemps SHS

 

Séminaire transversal de recherche et formation en Humanités Numériques – 28/04/2017

La MSH Alpes (Grenoble) et l’ISH (Lyon) organisent en partenariat un séminaire annuel reconductible, sur 4 séances, de recherche et formation en Humanités Numériques, à destination des doctorants, chercheurs et enseignants chercheurs.

Une première séance, coordonnée par Elena Pierazzo, responsable de l’Axe Humanités Numériques de la MSH Alpes, se tiendra vendredi 28 avril à Grenoble.

Elle se divisera en deux temps avec, en matinée, une conférence de Ségolène Tarte qui portera sur « Numérisation, matérialité, et cognition : dialogues épistémologiques autour de l’interprétation d’artefacts textuels » suivie, l’après-midi, d’un atelier de recherche mené par Ségolène Tarte « Interdisciplinarité et Humanités Numériques ».

Dr Ségolène Tarte, chercheuse à l’Université d’Oxford depuis 2008, après une formation en Maths (Grenoble) et en Ingénierie Biomédicale (PhdD – Bern), s’est spécialisée plus avant dans des travaux interdisciplinaires qui impliquent les recherches en sciences humaines et en lettres. Son parcours en Humanités Numériques et Expérimentales est en particulier marqué par l’exploration de méthodes de traitement d’image pour la papyrologie, couplée à des investigations ethnographiques et cognitives sur la nature de l’expertise paléographique.

Les thèmes récurrents de ses travaux sont : (1) le rapport entre le visuel et le sens (que ce soit du point de vue de l’acte papyrologique/paléographique ou de la programmation informatique, ou encore dans le contexte plus général des méthodes de visualisation), (2) l’épistémologie des disciplines, et (3) l’expérimentation autour de méthodologies mixtes pluridisciplinaires.

PROGRAMME
10h30-12h00 | Conférence : Numérisation, matérialité, et cognition : dialogues épistémologiques autour de l’interprétation d’artefacts textuels – Entrée libre sans inscription
Les humanités numériques ont à coeur une approche interdisciplinaire : elles se nourrissent des rapports entre les sciences humaines, les sciences historiques et littéraires, les sciences de l’information, mais aussi les sciences médicales et biologiques. Cette conférence de Ségolène Tarte ouvre une fenêtre sur la possible collaboration interdisciplinaire entre les sciences de l’antiquité et l’imagerie biomédicale et démontre que le rapport entre les deux permet des échanges réciproques et féconds.

14h30-16h30 | Atelier de recherche : Interdisciplinarité et Humanités Numériques – Sur inscription obligatoire

CONTACT ET INFORMATIONS

Elena Pierazzo | elena.pierazzo@univ-grenoble-alpes.fr

LIEU

MSH Alpes – 1221 Avenue centrale – Domaine universitaire – 38400 Saint-Martin-d’Hères

 

 

Colloque « Création artistique et territoires »

Ce colloque s’inscrit dans le cadre du lancement du pôle « Arts & Création » de la Maison des Sciences de l’Homme en Bretagne qui met en lumière l’importance des équipes d’enseignement et de recherche dans le domaine des arts et de la création. Il vise à parfaire l’interconnaissance entre les laboratoires et chercheurs à l’échelle de la Bretagne et les acteurs et institutions spécialisés. L’objectif est de susciter la discussion entre chercheurs, artistes, et institutions, mais aussi d’en porter témoignage face à un public plus large. Le croisement des notions de   « création » et « territoires », fait sens pour les institutions, pour qui la question de la territorialité des pratiques culturelles prend, à l’ère de la mondialisation, une dimension essentielle. Conformément à la philosophie des Maisons des sciences de l’homme, cet événement s’oriente dans une perspective résolument interdisciplinaire.

Le colloque s’articulera autour de cinq ateliers en lien avec la thématique « Création artistique et territoires ».

Atelier 1: Territoires des publics ~ 22 mars 2017 (après-midi)

Responsables scientifiques : N. Blanchard [CRBC Brest], C. Camus [ENSAB]

Atelier 2: Territoires des artistes ~ 23 mars 2017 (matin)

Responsables scientifiques : L. Corbel [APP], F. Nicol [CELLAM]

Atelier 3: Territoires des institutions ~ 23 mars 2017 (après-midi)

Responsables scientifiques : J-M Poinsot [HCA], M. Loquet [CREAD]

Atelier 4: Territoires des œuvres ~ 24 mars 2017 (matin)

Responsables scientifiques : N. Boulouch [HCA], H. Jannière [HCA]

Atelier 5: Territoires des représentations ~ 24 mars 2017 (après-midi)

Programme prévisionnel détaillé  : cliquez ici

Inscriptions en ligne : cliquez ici

Les inscriptions sont ouvertes du 25/01/2017 au 10/03/2017.

  • Inscription jusqu’au 3/03/2017

Auditeurs : 10€ par jour et 5€ la demi-journée

Chercheurs & enseignants-chercheurs (périmètre MSHB) : gratuit

Étudiants & doctorants : gratuit

  • Inscription à partir du 4/03/2017

Auditeurs : 20€ par jour et 10€ la demi-journée

Chercheurs & enseignants-chercheurs (périmètre MSHB) : 10€ par jour et 5€ la demi-journée

Étudiants & doctorants : 10€ par jour et 5€ la demi-journée

 

Colloque « Vieillissement et transformations des modes de vie en Méditerranée : données et questionnements en sciences sociales »

La Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme (MMSH) annonce la tenue du colloque « Vieillissement et transformations des modes de vie en Méditerranée : données et questionnements en sciences sociales » qui se déroulera les 21 et 22 mars 2017 dans ses locaux (grand amphithéâtre).

Dans une approche pluridisciplinaire (anthropologie, démographie, sociologie, géographie, histoire), ce colloque réunira différents chercheurs français et étrangers qui seront amenés à confronter leurs analyses dans le cadre de quatre tables rondes et de trois conférences.

Renseignements et inscription (nombre de place limité) : https://sodemomed2017.sciencesconf.org/

Programme détaillé : cliquez ici

Intervenants : Dionigi Albera, Elena Ambrosetti, Claudine Attias-Donfut, Olivier Baude, Thierry Blöss, Isabelle Blöss-Widmer, Catherine Bonvalet, Patrice Bourdelais, Cinzia Castagnaro, Christophe Chantraine, Alain Chenu, Giambattista Cantisani, Youssef Courbage, Fiorenza Deriu, Yoann Doignon, Anne-Marie Guillemard, Anne Laferrère, Margarita Leon Borja, Claude-Michel Loriaux, Agnès Martial, Claude Martin, Laurent Nowik, Sébastien Oliveau, Thierry Paccoud, Stéphane Palicot, Serge Paugam, Stéphane Pouyllau, Denise Pumain, Manuel Ribeiro, Mohamed Tozy, Florence Weber.

Appel à projets RNMSH/MI 2017

Comme prévu dans le cadre du plan Mandon pour les Sciences Humaines et sociales, le Réseau National des MSH et la Mission pour interdisciplinarité du CNRS annoncent le lancement de leur Appel à projets 2017 .

Cet appel à projets interdisciplinaires est destiné au soutien d’actions de recherche interdisciplinaires portées par les MSH et associant des équipes SHS et hors SHS. Les MSH sont propres à renforcer la dynamique interdisciplinaire tant par la couverture géographique et disciplinaire du réseau, le dynamisme de leur personnel support, et leur rôle structurant sur les sites. Elles pourront avancer vers un élargissement de leur rôle d’incubation de l’interdisciplinarité de site en recourant si nécessaire aux plates-formes technologiques qui leur garantissent une efficacité d’action et de résultat. Les projets devront être portés par une MSH et associer à importance égale des unités SHS et des unités d’autres disciplines scientifiques.

L’appel 2016-17 est prioritairement ciblé sur 4 thématiques :
– Données et SHS
– Arts et technologies
– Sécurité et défense
– Genre et sexualités
– Recherche collaborative et participative, do-it-yourself

Toute proposition résolument interdisciplinaire, à risque, touchant d’autres thématiques pourra être examinée.
Les candidatures seront examinées par un comité scientifique piloté par le Directeur de l’institut SHS et composé
de représentants de la MI, de DAS de l’InSHS et de représentants du réseau désignés par le président.

Calendrier et modalités de sélection
– Evaluation des projets : début février 2017
– Date de démarrage des projets : courant avril 2017

Les projets sélectionnés recevront un financement de 18 mois limité à un montant de 25 000 €.
La date limite de dépôt des projets envisagée est le 10 janvier 2017 à minuit.

Des informations peuvent être obtenues auprès de :
Bertrand JOUVE (bjouve@msh-reseau.fr), Sandra LAUGIER (Sandra.LAUGIER@cnrs-dir.fr) et la Mission pour l’interdisciplinarité (mi.contact@cnrs.fr)

Retour haut de page