Les Gilets jaunes: une profonde fracture territoriale ?

Par Gérard-François Dumont, Géographe, Université Paris-Sorbonne, Revue Population & Avenir

 

Mardi 29 janvier 2019 de 13h30 à 15h30

Agro Paris Tech, 16 Rue Claude Bernard, Paris Vème (Métro Censier Daubenton)

Salle Delage

 

L’émergence des gilets jaunes à l’automne 2018 a surpris nombre de commentateurs, d’autant que la géographie de toutes leurs premières manifestations ignorait les lieux emblématiques habituels que sont, dans la capitale, Bastille ou la République. En réalité, depuis plusieurs années, quelques chercheurs avaient alerté sur le déni des réalités territoriales : illusions spatiales répétées dans les études largement reprises de l’Insee, réglementations porteuses d’inégalités, références à des modèles territoriaux désuets, décisions s’appuyant systématiquement sur le big is beautiful, lois conduisant à étouffer le besoin de proximité, entêtement des gouvernements à imposer des logiques top-down, croyance que des mesures macro-économiques peuvent à elles seules satisfaire aux besoins du futur, sans tenir compte des réalités territoriales… Tout cela allait inévitablement engendrer des réactions éruptives. Elles sont nées logiquement dès que les contradictions des injonctions politiques, issues d’une technostructure qui se présente comme le microcosme des seuls sachants, sont devenues manifestes. Pourtant, ici et maintenant, en faisant un bon diagnostic, il serait aisé d’aller vers le bien commun…

 

Vous pouvez nous confirmer votre présence par retour de mail (torre@agroparistech.fr)

André Torre, Marianne Ehrlich et Thierry Kirat

 

L’objectif du séminaire mensuel Conflits et Territoires est de permettre d’engager la discussion sur la question des conflits liés à l’espace, et tout particulièrement sur la place des conflits dans la construction et la gouvernance des territoires.

Le séminaire a lieu tous les derniers mardi du mois. L’accès est gratuit.

 

Télécharger l’affiche :

Affiche Conflits et Territoires