Séminaire « Fédérer et développer les recherches sur l’éducation dans Paris-Saclay », séance 1 – 8 avril 2022

La séance 1 du séminaire « Fédérer et développer les recherches sur l’éducation dans Paris-Saclay » aura lieu vendredi 8 avril de 10h à 12h30 sur le thème : « Inégalités éducatives et politiques publiques : regards internationaux ». Cette séance est organisée par Maryse Bresson et Laura Cruchet au titre du laboratoire Printemps UMR UVSQ/CNRS.

Inscription en cliquant sur le bouton « s’inscrire » en haut de cette page.

Lieu : Printemps, UVSQ, Guyancourt

Intervenants :

  • Camille Peugny (Professeur, Laboratoire Printemps et Directeur de la GS Sciences Sociales et Politique SSP) interviendra à l’occasion de la parution de son dernier ouvrage sur la thématique : Une génération sacrifiée ? Pour une politique de la jeunesse.

Les comparaisons réalisées par des institutions officielles comme l’OCDE indiquent que la reproduction intergénérationnelle des inégalités est plus forte en France que dans un certain nombre de pays comparables, et notamment que dans les pays du nord de l’Europe. La France, de ce point de vue, ferait plutôt partie des mauvais élèves de la classe européenne. De fait, la mesure par cohortes de naissance des flux de mobilité sociale laisse entrevoir une relative stagnation de la mobilité sociale au cours des dernières décennies. Pour expliquer ce résultat, il faut bien sûr questionner le fonctionnement du système éducatif pour comprendre la manière dont la massification scolaire ne s’est pas traduite par une réelle démocratisation de l’école. Pour autant, au-delà de l’école, il faut questionner plus largement la manière dont est pensé, en France, l’accès à l’autonomie des jeunes. Politique familiale, politique de l’emploi, formation professionnelle : toutes ces dimensions doivent être mobilisées pour mieux comprendre l’intensité de la reproduction des inégalités en France et la manière dont les jeunes se projettent, ou non, dans l’avenir. Au final, l’auteur plaide pour une transformation en profondeur de notre conception de la jeunesse dans une société vieillissante.

Ouvrage paru : Pour une politique de la jeunesse, Seuil, février 2022.

  • Mardochée Pierre (Docteur, Printemps), interviendra sur sa thèse en sociologie soutenue le 25 novembre 2021 intitulée : Démocratisation et inégalités scolaires dans les pays en voie de développement. Le cas d’Haïti.

Il présentera la manière dont un pays, Haïti, catégorisé comme « pays en voie de développement » s’efforce de réaliser la démocratisation de son système éducatif. S’il paraît en échec sur pratiquement tous les indicateurs : taux d’accès, équité, égalité, Haïti, réalise pourtant des processus de démocratisation. Pour analyser ce paradoxe, la réflexion appuyée sur un travail d’enquête par observations et entretiens, s’interroge sur la place majeure du secteur privé dans l’offre éducative. Pour expliquer que les différentes politiques mises en place n’ont pas eu l’effet escompté de scolarisation universelle, la thèse met en avant le manque de coordination entre les différents niveaux et acteurs de l’éducation en Haïti ; le manque de financement étatique, les effets de corruption à différentes échelles. Si l’implication des acteurs publics et aussi privés permet un élargissement de l’offre scolaire, malheureusement c’est souvent au détriment de l’égalité et de la qualité de l’enseignement.

  • Ibrahima Sacko (Doctorant, Printemps) présentera certains résultats de sa thèse de sociologie en cours, sur le sujet : Parcours de réussite et d’échec scolaire des enfants maliens au Mali et en France.

S’interrogeant sur l’articulation du « subjectif et l’objectif » dans la perception de la notion de réussite et d’échec scolaire par les Maliens rencontrés au Mali et en France, ainsi que d’autres acteurs de l’école dans les deux pays et mobilisant des matériaux qualitatifs (entretiens, données d’observation, études documentaires), il présente les différents parcours scolaires et les conséquences des stratégies éducatives des familles et des différences de systèmes éducatifs sur les inégalités scolaires.

Discutantes : Maryse Bresson et Laura Cruchet

UVSQ

Liminaire :

Compte tenu de la dispersion des recherches sur la thématique de l’éducation dans l’ensemble des laboratoires et structures de l’Université Paris-Saclay, la GS Education Formation Enseignement (EFE) propose d’organiser un séminaire afin de faire se rencontrer et échanger les chercheurs sur ce domaine de recherche. Si les travaux en sciences de l’éducation et de la formation peuvent y prendre une place importante, d’autres apports scientifiques sont tout aussi essentiels à considérer, dans le contexte de Paris Saclay, dès lors qu’ils éclairent des questions d’éducation, de formation et d’enseignement. Le séminaire proposé vise à initier et développer ces échanges interdisciplinaires qui auront vocation à se poursuivre. Entre avril et juin 20022, sont prévues quatre séances de présentation/discussion de recherches en cours, menées par des chercheurs de laboratoires différents et d’appui de la GS EFE. L’objectif est d’identifier des questions partagées voire de poser les premiers éléments d’un langage commun, afin de permettre ensuite l’élaboration et le développement de projets de recherche partagés à plus long terme (publication des actes du séminaire, réponse à des appels à projets en commun) …

L’originalité et l’importance de la problématique dans le champ scientifique :

Le croisement de disciplines (sciences de l’éducation, sociologie, histoire, psychologie sociale et ergonomique) sur la thématique de l’éducation et l’ancrage institutionnel commun aux chercheurs dans le périmètre Paris Saclay constituent l’originalité et l’apport essentiel du séminaire dont l’objectif est précisément de nourrir la constitution d’une culture commune et l’élaboration de problématiques nouvelles, dans un contexte local où la recherche sur cette thématique doit être structurée et développée. Croiser les approches permet de saisir la complexité des phénomènes observés, tout en développant les liens entre les chercheurs sur le territoire, contribuant à structurer la recherche sur l’éducation au sein de Paris-Saclay ainsi que l’articulation formation-recherche.

Mots-Clés :

Education – recherche – interdisciplinarité – échanges scientifiques – projets

Retour haut de page