Le projet TerriBio Saclay (Territoires d’interface et biodiversité urbaine sur le plateau de Saclay) porté par Romain Melot (UMR SAD-APT / INRA – AgroParisTech) et Emmanuelle Baudry (ESE / UPSud- CNRS – AgroParisTech) remporte l’appel d’offres Excellence !

Le Projet TerriBio Saclay :

Le projet TerrBio Saclay est centré sur l’analyse de la biodiversité urbaine et cultivée comme vecteur de représentations sociales et comme objet pour l’action publique locale. Les recherches seront menées sur le plateau de Saclay, un territoire marqué par une forte dynamique d’artificialisation et qui présente des enjeux importants en termes de coexistence et d’utilisation des espaces urbains et des espaces ouverts, agricoles ou semi-naturels, et de la biodiversité.
Le projet prendra en compte une pluralité d’échelles d’analyse, aussi bien du point de vue des sciences sociales (sociologie, géographie, ethnologie) que des sciences de la vie (écologie, agronomie). Le projet étudiera ainsi comment les tissus fonciers complexes, imbriquant espaces ouverts et espaces urbanisés, font l’objet d’une régulation à différentes échelles, et produira une cartographie détaillée des espaces ouverts du territoire d’étude, notamment ceux de type jardins. Cette analyse de la gouvernance et de la structuration de l’espace du territoire s’accompagnera de recherches auprès des usagers du territoire sur leur perception des aménités environnementales produites par les espaces ouverts. Des enquêtes s’intéresseront également aux trajectoires personnelles des utilisateurs du territoire, pour mieux cerner
leurs motivations, leur rapport à la nature, ainsi que leur inscription dans les réseaux d’échange informels à l’échelle du voisinage.
Le projet associe une équipe pluridisciplinaire en SHS (sociologie, géographie) avec un collectif de chercheurs travaillant en écologie et à l’interface entre les SHS et les sciences de la vie (ethnoécologie, psychologie de l’environnement).

Les porteurs :

Romain MELOT, directeur de recherche en sociologie à l’INRA, a travaillé sur les questions de protection de l’environnement et les dynamiques de périurbanisation en s’intéressant aux enjeux de conflits d’usage de l’espace, d’action publique, de régulation juridique et de représentations sociales. Il est directeur adjoint de l’UMR Sadapt et responsable avec Frédéric Wallet de l’équipe Proximités. Il est par ailleurs responsable scientifique avec Ségolène Darly du projet PSDR « Cap IDF » sur la gouvernance foncière de l’agriculture de proximité en Ile-de-France.

Enseignante-chercheur dans l’UMR Écologie, Systématique et Évolution de l’Université Paris Saclay, Emmanuelle BAUDRY travaille depuis une dizaine d’année sur des thématiques qui se rattachent à la biologie de la conservation, en particulier la question de la préservation de la biodiversité dans un contexte d’urbanisation. Une des particularités de l’environnement urbain est la juxtaposition d’espaces bâtis et non bâtis, ces derniers pouvant servir de refuge à la faune et à la flore sauvage. Emmanuelle Baudry a ainsi étudié le rôle des parcs urbains dans le maintien des populations d’écureuils roux ainsi que l’influence des jardins sur la diversité des insectes pollinisateurs présents en ville.  Convaincue que la préservation de la biodiversité en milieu urbain n’est possible qu’en prenant en compte les relations entre les citoyens et leur environnement, elle développe depuis deux ans des projets à l’interface entre l’écologie urbaine et la psychologie de l’environnement.

Cet appel à projets Excellence, lancé en décembre dernier par la MSH Paris-Saclay et le département SHS de l’université Paris-Saclay, vise à favoriser l’émergence de projets d’Excellence en Sciences Humaines et Sociales au sein de Paris-Saclay.

Le projet lauréat bénéficie d’un budget de 100 000 € sur 18 mois, incluant notamment le financement d’un post-doctorant, géré par la MSH Paris-Saclay.