Séance n°2 du séminaire itinérant du Centre d’Alembert soutenu par la MSH Paris-Saclay :

 

La sélection à l’école en France,
comment et pour quoi faire.

Mercredi 13 février 2019
14h – 16h
Centre Scientifique d’Orsay
Bâtiment 452 – Amphi Jacques Friedel (F1)
(accès par rue du Château ou rue Claude Bernard, à l’arrière de l’infirmerie)
Entrée libre

Intervenants  :

Agnès Van Zanten
sociologue, directrice de recherche CNRS à l’Observatoire Sociologue du Changement, Sciences Po
La sélection scolaire en France aujourd’hui : compétition ou parrainage ?

Cette intervention se focalisera sur la sélection scolaire dans les différents niveaux d’enseignement (école, collège, lycée) en France aujourd’hui, notamment au rôle de la notation, de l’orientation et de la distribution des élèves entre les établissements. S’inspirant du modèle proposé par le sociologue américain Ralph Turner (1960) pour analyser la mobilité sociale par le biais de la scolarisation, elle examinera le lien entre sélection et compétition et le caractère plus ou moins ouvert ou fermé de cette dernière selon les possibilités qu’ont les candidats de continuer à concourir à l’intérieur d’un cadre commun au fur et à mesure de leur progression scolaire. Elle s’intéressera aussi au degré auquel les formes de sélection contemporaines intègrent des éléments relevant d’un « parrainage familial » ou d’un « parrainage institutionnel », à savoir des formes diverses de soutien aux parcours scolaires de certains élèves par leurs familles ou par les professionnels de l’enseignement.

Renaud d’Enfert
historien de l’enseignement, Université de Picardie Jules Verne,
CURAPP-ESS UMR 7319

Formes et enjeux de la sélection scolaire : éléments de mise en perspective historique (19e siècle-années 1970).

L’intervention vise à mettre en lumière les différentes formes – explicites et implicites – et les enjeux de la sélection scolaire, avant l’avènement des structures contemporaines d’enseignement (collège unique, lycée « pour tous », etc.). Les examens et concours, fortement ritualisés, constituent la forme la plus évidente de sélection et d’orientation des élèves. Mais il faut également compter avec une organisation du système éducatif en filières socialement segmentées et elles-mêmes éventuellement sélectives, ainsi qu’avec les mécanismes produits par les hiérarchies disciplinaires (disciplines scientifiques vs disciplines littéraires, disciplines générales vs disciplines pratiques).

 

Organisateurs :
Hélène Gispert, Groupe d’histoire et de diffusion des sciences d’Orsay, Études sur les sciences et les techniques, Université Paris-Sud
Julien Gargani, Directeur du Centre d’Alembert