Pour cette première vague de l’appel à séminaires 2018, la MSH Paris-Saclay a retenu 3 projets.

Chacun bénéficiera d’une dotation pouvant aller jusqu’à 4000 €, dont la gestion sera directement assurée par la MSH Paris-Saclay.

Les 3 projets retenus sont les suivants :

 

Savoir et Pouvoir

Responsables scientifiques : Virginie ALBE (ISP / ENS Paris-Saclay – CNRS) et Delphine BERDAH (EST / UPSud)

Le séminaire s’intéresse aux interactions entre des communautés appliquées à établir le domaine de compétence de leurs savoirs. Ces interactions donnent lieu à un ensemble d’oppositions : entre savoirs savants au sein d’une même discipline et entre plusieurs disciplines ; entre savoirs savants et savoirs profanes; et entre savoirs experts et savoirs politiques.
La circulation des savoirs au sein des communautés et entre elles entraine une redéfinition permanente de la division du travail dans les sciences. Aussi ce séminaire s’interroge plus particulièrement sur les espaces interstitiels comme lieux de transformation des savoirs, où la multiplicité de leurs usages accompagne leur adaptation à des publics variés.
En mobilisant des recherches en histoire, en sociologie et en sciences politiques, ce séminaire est aussi l’occasion de s’interroger sur l’intérêt d’une approche multidisciplinaire des interactions entre savoirs.

 

Médias et médiations de la gastronomie (XVIIe-XXIe siècles)

Responsables scientifiques : Françoise HACHE-BISSETTE (CHCSC / UVSQ), Denis SAILLARD (CHCSC / UVSQ) et Faustine REGNIER (ALISS / INRA)

Depuis octobre 2013, dans le cadre des activités scientifiques du Centre d’histoire culturelle des
sociétés contemporaines, ce séminaire de recherche « Médias et médiations de la gastronomie (XVII eXXI e siècles) » interroge toutes les formes que prend le discours gastronomique1. Comment parle-t-on de la nourriture, de l’alimentation, de la cuisine ? Comment se structure la médiation entre les producteurs, les chefs cuisiniers, les critiques gastronomiques, les publicitaires, les responsables du patrimoine, etc. et les différents publics de mangeurs, ou même parfois simplement les amateurs de littérature gastronomique ? Quels effets le discours induit-il sur les pratiques gastronomiques ?

 

Patrimoines et Patrimonialisation. Les inventions du capital historique

Responsables scientifiques : Stéphane OLIVESI (CHCSC / UVSQ) et Anne-Claude AMBROISE-RENDU (CHCSC / UVSQ)

Pour cette seconde saison comme pour la première, le séminaire se propose de traiter des phénomènes de patrimonialisation passés et présents dans leur extrême diversité. Il s’attache
aux manières dont des patrimoines se sont constitués et se constituent aujourd’hui encore, aux stratégies des acteurs qui soutiennent leur reconnaissance, aux enjeux culturels, sociaux, économiques qui s’y rattachent.
Il fait appel à des spécialistes de différentes disciplines, travaillant sur des objets divers (culture, art mais aussi politique, société, industrie, agriculture…) souhaitant confronter et enrichir leurs analyses.