La prochaine séance des Petits déjeuners Durkheim, coorganisée avec la MSH Paris-Saclay, aura lieu vendredi 4 juin 2021 de 10h30 à 12h30 en visioconférence, avec la présentation de l’ouvrage :

Travailler au musée.
Publics, gardiens et conservateurs du Louvre et du British Museum : regards croisés (1946-1981)

Odile Joint-Lambert (laboratoire Printemps, UVSQ)
Éditions : Presses du septentrion, 2020.
Discutante : Marie Cornu (ISP, ENS Paris-Saclay – CNRS)

Le lien vers la visioconférence :
https://primetime.bluejeans.com/a2m/live-event/kfekzwqb

RÉSUMÉ

Dans l’Europe d’après-guerre, la France et la Grande-Bretagne cherchent à élaborer un projet commun en matière de fonction publique, particulièrement dans le domaine culturel. Le Louvre et le British Museum partagent les mêmes fonctions dans leurs pays respectifs, mais avec des moyens qui diffèrent : organisation centralisée ou décentralisée, classement des postes ou des individus, recrutement de fonctionnaires ou de contractuels.
Cet ouvrage s’attelle à une comparaison entre ce que veut dire travailler au musée entre 1945 et 1981. On constate alors qu’avec ou sans service public, la singularité française apparaît ailleurs que dans le statut juridique de fonctionnaire. La différence entre les formes publique ou privée d’organisation muséale réside davantage dans les aspirations sociales et professionnelles des gardiens et conservateurs, ainsi que dans les politiques d’emploi mises en œuvre dans la sphère publique qui permettent ou ne permettent pas d’y accéder.