Le projet INTERTOX est lauréat de l’Appel à projet Excellence de la MSH Paris-Saclay, en partenariat avec DataIA.

INTERTOX : Effort INTERdisciplinaire pour mieux comprendre et communiquer sur les TOXicités liées au cancer du sein.

INTERTOX réunit l’excellence et l’expertise de plusieurs équipes de CentraleSupélec et de Gustave Roussy dans les domaines de la modélisation mathématique, de l’intelligence artificielle, de la survie au cancer du sein, de l’éthique, de la sociologie et de la psychologie. Son objectif est d’améliorer la qualité de vie (QDV) après le cancer et en particulier de comprendre le risque de toxicités liées au traitement et la façon dont elles affectent la vie des patientes, mais aussi de communiquer avec les patientes sur ces risques.

Objectif 1 : Identifier les trajectoires et les facteurs de risques bio-comportementaux de toxicités et de dégradation de QDV après le cancer du sein ;

Objectif 2 : Déterminer comment mieux communiquer sur le risque de toxicités et de dégradation de la QDV des patientes afin d’ouvrir la voie à l’utilisation des modèles développés au cours de l’objectif 1 dans la pratique clinique.

Pour l’objectif 1, a) une stratégie quantitative consiste à construire des modèles de risque prédictif en s’appuyant sur les données cliniques, biologiques et des ‘patient-reported outcomes’ de la cohorte CANcer TOxicities (CANTO), mais aussi sur b) l’apport itératif d’experts en sciences humaines et sociales.

Pour l’objectif 2, une étude qualitative visant à comprendre comment communiquer aux patientes les résultats des modèles développés dans l’Objectif 1 sera mise en œuvre, en utilisant une infrastructure numérique de pointe, weSHARE.

Porteurs du projet :

  • Paul-Henry Cournède, Pr. – Université Paris-Saclay – CentraleSupélec
  • Antonio Di Meglio, MD, PhD – Gustave Roussy, INSERM U981