La Convention citoyenne pour le climat est un exercice inédit de démocratie permettant à 150 citoyens tirés au sort et représentant la diversité de la population française de délibérer pour « définir les mesures structurantes pour parvenir, dans un esprit de justice sociale, à réduire les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 40% d’ici 2030 par rapport à 1990 » et pour « faire état de ses discussions ainsi que l’ensemble des mesures législatives et réglementaires qu’elle aura jugées nécessaires pour atteindre l’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre ». Le Président de la République s’est engagé à ce que ces propositions législatives et réglementaires soient soumises “sans filtre” soit à référendum, soit au vote du Parlement, soit à application réglementaire directe.

Les travaux de la Convention se dérouleront du 4 octobre 2019 à fin janvier 2020 au cours de six sessions. Le Comité de gouvernance propose aux chercheuses et chercheurs de toutes disciplines de suivre la Convention citoyenne.

L’intérêt des chercheuses et chercheurs pour la Convention citoyenne pour le climat, peut toucher à la fois à son objet même, ses modalités et à ses résultats en termes de politiques climatiques ou d’exercice démocratique, aux conditions sociopolitiques de son émergence et de prise en compte de ses résultats, à la capacité de citoyens de juger d’arbitrages qui sont aujourd’hui difficiles à réaliser et aux modalités de leur délibération sur des changements de grande ampleur.

Le Comité de gouvernance demande aux chercheuses et chercheurs qui souhaitent travailler sur la Convention citoyenne pour le climat, soit à partir des matériaux mis à disposition des citoyens ou produits par leur travail, soit par l’observation directe de leur délibération, de remplir le formulaire ci-joint pour se faire connaître.

Le Comité de gouvernance souhaite faciliter l’accès aux équipes de recherche qui veulent faire des observations directes de la Convention citoyenne et produire des données utiles à différentes équipes de recherches. Une réunion d’échanges avec les chercheuses et chercheurs intéressés est proposée le mercredi 25 septembre de 17 à 19 heures pour leur présenter la démarche et la méthodologie de la Convention citoyenne et entendre les démarches et méthodologies d’observation proposées.

La date limite de participation est fixée au 23 septembre 2019, 9h.

Pour contribuer :