La Revue Française de Gestion vous propose un appel à contributions sur le thème de L’industrie musicale : nouvelles directions, nouvelles interrogations.

Rédacteurs invités :

  • Albéric Tellier, Université de Caen Normandie, NIMEC
  • Emilie Ruiz, Université de Strasbourg, BETA-CNRS
  • Julien Pénin, Université de Strasbourg, BETA-CNRS

Date limite de soumission : 31 janvier 2020

https://rfg.revuesonline.com/images/stories/news/L-industrie-musicale_nouvelles-directions_nouvelles-interrogations.pdf

Depuis que l’innovation s’est imposée comme un objet de recherche en Management, les chercheurs se sont tournés vers des secteurs d’activités à fort contenu technologique, ceux où l’on dépose beaucoup de brevets, où le ratio R&D/CA peut impressionner… Mais dans d’autres domaines, a priori plus « atypiques », des organisations sont aussi confrontées à ces questions du renouvellement régulier de leurs offres : la mode, la haute cuisine, le cinéma, le jeu vidéo… Pour répondre aux défis de l’innovation intensive, les entreprises de ces secteurs ne peuvent se reposer uniquement sur des talents, des génies recrutés parfois à prix d’or. Pour maintenir le renouvellement fréquent de leurs offres, elles doivent mettre en place des dispositifs organisationnels et des modèles d’affaires adaptés. Dit autrement, si des entreprises du cinéma, de la mode ou du jeu vidéo survivent, c’est qu’elles ont réussi à trouver des réponses cohérentes à des questions qui, dans leurs domaines, se posent de manière exacerbée. C’est pourquoi l’étude de ces organisations est intéressante pour la recherche en Management. Si l’on comprend comment se développe cette capacité à innover de manière répétée, à concilier exploitation et exploration, à gérer des équipes de créatifs, il devient alors possible d’en tirer des enseignements utilisables et transférables dans d’autres contextes.