La Revue de la régulation. Capitalisme, institutions, pouvoirs, créée à l’initiative de l’association Recherche & Régulation, est soutenue par la Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord, par l’Institut des Sciences humaines et sociales du CNRS, ainsi qu’un réseau de centres de recherche.  Elle vise à fournir un lieu d’expression pour les analyses qui s’inscrivent dans la filiation des recherches régulationnistes, et plus largement institutionnalistes, ainsi que pour les chercheurs qui souhaitent en débattre, en économie et au-delà. Elle a pour vocation d’alimenter une discussion large avec les autres sciences sociales : sociologie économique, histoire, sciences politiques, gestion etc.

Appel à contribution de la Revue de la régulation. Capitalisme, Institutions, Pouvoirs

La Revue de la Régulation souhaite stimuler de nouvelles réflexions sur l’apport de la notion de genre en économie politique. Les contributions pourront s’inscrire dans les 4 axes suivants.

1-Investiguer au prisme du genre de nouveaux champs de la discipline économique

2- Proposer de nouveaux regards sur des champs ayant déjà et souvent donné lieu à publications

3-Contribuer aux développements de l’économie politique et des approches hétérodoxes, en particulier régulationnistes, à partir de la notion de genre

4-Last but not least, étudier la fabrique (genrée) des économistes et de leur attention (ou non) aux études de genre

 

Consulter le texte complet de l’appel : http://journals.openedition.org/regulation/12343

 

Contact :

Cécile Lefèvre, Cerlis, Université Paris Descartes et Ined, cecile.lefevre@parisdescartes.fr

Thomas Lamarche, Ladyss, Université Paris Diderot thomas.lamarche@univ-paris-diderot.fr

 

Soumissions :

Les personnes intéressées devront envoyer un résumé (entre 1 000 et 2 000 mots) + principales références bibliographiques pour le 15 mars 2018 aux adresses suivantes cecile.lefevre@parisdescartes.fr thomas.lamarche@univ-paris-diderot.fr Regulation@revues.org.

Les résumés retenus par le comité de rédaction donneront lieu à des articles qui pourront être rédigés en français ou en anglais et ne devront pas dépasser 10 000 mots/60 000 caractères.

Ils devront être remis au plus tard le 31 août 2018.

Les normes de publication sont consultables sur le site de la revue.