L’ANR est dotée d’un instrument spécifique, l’appel Flash, s’appuyant sur un dispositif accéléré qui permet de sélectionner et de financer des projets dans un délai court (environ 4 mois) sans déroger aux principes de base de l’ANR (appel à projets compétitif et évaluation par les pairs).

L’objectif général est de demander à la communauté scientifique elle-même de proposer, domaine par domaine, discipline par discipline, spécialité par spécialité, comment elle peut appliquer les principes de la science ouverte à propos des données de la recherche.


La science ouverte et plus particulièrement la thématique des données, de leur ouverture, de leur partage, de leur conservation, de leur interopérabilité n’est que rarement, en tant que telle, financée par des programmes liés aux agences de financement, car celle-ci n’est pas une
discipline et, si elle peut constituer un réel objet de recherche, elle est avant tout une pratique scientifique. Cette pratique n’est pas la même dans tous les champs du savoir, et elle ne peut pas être résumée par un guide universel qui suffirait à transformer l’ensemble des usages de recherche rapidement. C’est la raison pour laquelle l’appel Flash, prévu dans le cadre du plan national pour la science ouverte, représente une opportunité d’accélérer la maturation des diverses communautés disciplinaires face aux enjeux de la structuration, de l’accessibilité, de la réutilisation, de l’interopérabilité, de la citation, du partage et de l’ouverture des données
de la recherche. Cet appel s’inscrit plus largement dans le mouvement européen et international de la science ouverte avec pour ambition également le renforcement de la participation française dans les initiatives telles que l’European Open Science Cloud (EOSC), GO FAIR, Research Data Alliance (RDA), SCOSS (Global Sustainability Coalition for Open Science Services), etc.

Télécharger l’appel :
http://www.agence-nationale-recherche.fr/SODATA