Le Centre d’Alembert (Centre Interdisciplinaire d’Étude de l’Évolution des Idées, des Sciences et des Techniques ou CIEEIST) est une structure de l’Université Paris-Sud qui a pour vocation d’être un lieu ouvert d’études, d’échanges et de réflexions sur l’évolution des idées, des sciences et des techniques, dans les domaines les plus larges. Notre réflexion se veut interdisciplinaire et porte non seulement sur les évolutions des savoirs mais aussi sur celles des pratiques et des institutions de recherche et de développement, dans leurs rapports à la société.

Le Séminaire itinérant

Changement climatique, crise environnementale, extinctions de masse, phénomènes naturels de plus en plus violents, objets divers se baladant dans l’espace: vivons-nous le temps des catastrophes, résultats et prix à payer d’une modernité qui a rendu l’humanité trop sûre de sa science et de ses technologies? Ou bien nos inquiétudes ne sont-elles que la réémergence d’un discours apocalyptique, comme l’histoire en a connu beaucoup, le témoignage d’une montée des irrationalités? Entre ces deux pôles, le Centre d’Alembert sollicitera les sciences du vivant et de l’environnement, la climatologie, l’astronomie et l’astrophysique, et d’autres encore, sans oublier les sciences humaines et sociales, pour nous aider à comprendre la réalité des phénomènes qui nous menacent. Nous interrogerons notre capacité à les prédire, comme à les prévenir, à les porter sur la scène de la décision publique en montrant que les enjeux sont scientifiques et techniques mais aussi politiques et philosophiques. Ce parcours, en 6 séances disciplinaires, sur différents sites du périmètre Paris-Saclay, s’achèvera par un colloque pluridisciplinaire le 17 mai 2018, sur le campus d’Orsay.

Séance 1 : Jeudi 23 novembre 2017 (de 11h à 12h30)

CHANGEMENT CLIMATIQUE : PRÉVISION, SCÉNARIO, CATASTROPHISME

avec Hervé LE TREUT, Directeur de Recherches au CNRS, Directeur de l’Institut Pierre Simon Laplace

La prise en compte des résultats scientifiques concernant le changement climatique, par les décideurs ou les citoyens pose un problème qui est à la mesure d’un diagnostic qui s’alourdit sans cesse. Les actions qui apparaissent désormais nécessaires pour contenir le réchauffement climatique sous un niveau « raisonnable » relèvent d’un véritable changement de civilisation (se débarrasser en un peu moins d’un siècle de l’usage de tous les combustibles fossiles). Dans ce contexte, l’incertitude qui affecte tous les résultats des « scénarios » futurs est facilement invoquée comme un facteur de renoncement. Nous montrerons comment penser les changements futurs à l’échelle des territoires, plutôt qu’à celle de la planète toute entière, permet de développer une pédagogie nouvelle de ces problèmes.

Organisateurs : Julien Gargani (GEOPS, Université Paris-Sud) et Annick Jacq (Directrice du Centre d’Alembert)

Centre Scientifique d’Orsay, Laboratoire de Physique des Solides,
Bâtiment 510, amphi Blandin.
Accès : RER B direction St-Rémy-lès-Chevreuse – gare d’Orsay-Ville
Entrée libre