Un nouveau projet Maturation vient d’être labellisé par la MSH Paris-Saclay :

RwandaMAP2020 (Mémoires, Archives, Patrimoines). Connaître le génocide des Tutsi : le chercheur à l’épreuve des traces de l’extermination

Responsables scientifiques :

François ROBINET (CHCSC / UVSQ)

Orella ROVETTA ( Université Libre de Bruxelles – Centre de Recherche Mondes Modernes et Contemporains)

Hannah GRAYSON ( Rwandan Stories of Change, University of Stirling)

Lancé en septembre 2017 par une dizaine de chercheurs français et étrangers, le projet RwandaMAP2020 a permis la constitution d’un réseau de recherche international sur les traces (mémorielles, archivistiques, patrimoniales) du génocide des Tutsi du Rwanda. Ce collectif vise à relever une série de défis posés aux Sciences humaines et sociales (pertes, dégradations ou destructions de certaines traces ; profusion
de données, d’archives et de travaux scientifiques ; abondance de témoignages et de récits de natures diverses) qui rendent indispensable la création de dynamiques collectives profondes et durables d’enrichissement des savoirs sur le génocide appuyées sur le recours aux outils numériques de la recherche en humanités.
Après une première phase de constitution de l’équipe et du réseau international et de définition des périmètres du projet scientifique (Septembre 2017 – Juin 2019), le projet entre désormais dans une seconde
phase (Septembre 2019-Décembre 2020) de collecte de données sur le terrain et de création des outils numériques permettant la diffusion de ces données à la communauté scientifique.
Quatre objectifs sont ciblés de manière prioritaire durant cette deuxième phase :

1/ production d’une cartographie des lieux d’archives et de documentation ;

2/ production d’une bibliographie collaborative ;

3/ création d’un annuaire des chercheurs ;

4/ création de la plateforme numérique permettant de diffuser ces
résultats.


Les premiers résultats doivent être rendus publics fin 2020.

En savoir plus : https://rwandamap.hypotheses.org/