Pour la dernière vague de l’appel à workshops 2020, la MSH Paris-Saclay a retenu deux projets :

Apprendre et penser les sciences dans l’enseignement et la formation scientifique : vers une interdisciplinarité didactique-philosophie-histoire

Responsables scientifiques : Laurence Maurines (DidaScO-EST) & Christian Bracco (Equipe Histoire de l’astronomie, Syrte)

Pour faire face à l’évolution des publics scolaires et universitaires ainsi qu’à la crise de la formation scientifique, différentes réformes ont été engagées au niveau national. Parmi les leviers envisagés pour l’enseignement des sciences par les textes ministériels, figure l’introduction de l’histoire des sciences et d’éléments de nature épistémologique. Les attendus institutionnels de cette introduction sont souvent peu explicités et opérationnalisés. Sur le plan de la recherche, elle reste source de questionnements.

Ce workshop vise à soutenir le développement de travaux sur l’introduction de l’histoire des sciences et des techniques et de l’épistémologie dans l’enseignement et la formation scientifique. Il se propose de discuter des enjeux éducatifs et sociétaux de cette introduction et des questions qu’elle soulève. La réflexion sera principalement conduite dans le cadre d’un champ disciplinaire donné, la physique, au travers d’interventions croisées de didacticiens et d’historiens. Elle s’ouvrira à des cas contemporains et à d’autres disciplines en conclusion.

Se mettre en récit face aux institutions disciplinaires : utiliser les interstices des règlements, composer avec les normes (sociales) de genre

Responsables scientifiques : Natacha Chetcuti (IDHES) & Irène Gimenez (LARHRA)

Ce workshop doctoral fait dialoguer des doctorantes dont les thèses en cours partagent des positionnements de recherche et des entrées thématiques croisant des institutions disciplinaires et une attention fine aux populations vivant dans ces institutions.