Pour la vague 1 de l’appel à workshops 2020, la MSH Paris-Saclay a retenu 5 projets.

Chacun bénéficiera d’une dotation pouvant aller jusqu’à 3500 €, dont la gestion sera directement assurée par la MSH Paris-Saclay.

Les 5 projets retenus sont les suivants :

Les multiples dimensions de l’Homme et de la connaissance : questions épistémologiques, culturelles

Responsables scientifiques : Laurence Maurines (EST / UPSaclay) & José-Luis Wolfs (Centre de recherche en sciences de l’éducation – ULB)
Nombre des défis que le monde contemporain doit relever nécessite la compréhension par tout citoyen de ce qui caractérise le savoir scientifique et son mode d’élaboration ainsi que celle de leurs spécificités comparativement à d’autres domaines de connaissances. Ce workshop vise à soutenir le développement de travaux sur les représentations des sciences dans l’enseignement et la formation. Il se propose non seulement d’interroger les sciences mais aussi de les mettre en perspective avec deux autres domaines/pratiques. Sont explorées des questions portant sur ce qui caractérise les sciences, les distingue et les rapproche des religions et des arts en mettant au centre du questionnement la personne saisie dans toutes ses dimensions. Il présente des regards croisés d’épistémologues, chercheurs en psychosociologie, en sciences de l’éducation et en didactique des sciences de différentes équipes de recherche de trois pays francophones (France, Belgique, Suisse).

Uchronies/expérimenter le temps des œuvres et des objets, ou comment le numérique contraint à repenser les dispositifs d’exposition

Responsables scientifiques : Claire Brunet (CRD / ENS Paris-Saclay), Sébastien Pluot (TALM – école des beaux arts
d’Angers) & Annalisa Viati navone (LéAV – Ecole d’Architecture de Versailles)

S’installant dans la longue durée du projet d’Art by Translation (https://www.artbytranslation.org) et inscrivant les pratiques de design dans ce champ explicitement, le projet vise à interroger, par la pratique les formes de traduction entre art et design comme entre langues naturelles et code informatique.
Il le fera notamment à partir des œuvres et objets qui mutent, se transforment, disparaissent et réapparaissent. D’autant mieux à l’ère des interfaces numériques. Et il le fera en intégrant la dimension de l’histoire de l’art et du design. L’ensemble du programme vise à ainsi réinterroger les formes d’existence et d’exposition des objets au
regard du temps digital.
Pour ce faire, il s’articule ici, en résidence à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris, en un workshop de recherche et prospective sur les « uchronies » avec les artistes & architectes Berdaguer et Péjus : pérennité ou contingence des objets & obsolescence programmée à l’ère du numérique.

Healthcare, social sciences, and « philososphy in practice »

Responsables scientifiques : Marta Spranzi (PRINTEMPS/UVSQ), Marie Gaille (Sphère – UMR 7219), Catherine Dekeuwer (Institut de recherche en philosophie – Lyon 3) & Bruno Falissard (Centre de recherche en épidémiologie et santé des populations – Sciences Po Paris)

The planned workshop will bring together scholars working in the healthcare and public health
domain both from the perspective of the social sciences, of « field philosophy », of « empirical
ethics » and of the medical sciences. By focusing on three main medical fields — psychiatry,
public health and genetics— participants will explore different approaches and their respective
advantages, and well as the specific contribution philosophers can make to developing
innovative normative approaches in these fields. Doctoral students will be invited to participate
actively in the workshop so as to constitute a European network of young scholars working
towards the resolution of important ethical and epistemological issues affecting the healthcare
domain, thus strengthening the interaction and collaboration between the medical sciences, the
social sciences and philosophy.

Sunbelt 2020

Responsables scientifiques : Paola Tubaro (LRI), Emmanuel Lazega (CSO), Christophe Prieur (TelecomParis) & Fabien Tarissan (ISP)

La « Sunbelt » est la plus grande conférence internationale d’analyse des réseaux sociaux, qui ressemble des
spécialistes issus de disciplines différentes (des sciences humaines et sociales aux mathématiques et à
l’informatique), et qui célèbre en 2020 sa quarantième édition. À cette occasion, elle aura lieu à Paris pour la
première fois. Nous souhaitons maximiser le bénéfice de cet événement pour les chercheur.e.s et les étudiant.e.s
français.es, quelle que soit leur discipline, en leur donnant l’opportunité de faire connaître leur recherche d’une
part, et d’entrer en contact avec des collègues et avec des experts internationaux de renom, de l’autre. Le
financement que nous demandons à la MSH contribue à réaliser ce double objectif d’inclusion et de mise en
visibilité maximale pour la communauté locale – en particulier parisienne et saclaysienne.

De l’archive aux systèmes d’information géographique : des outils pour la cartographie dans les humanités numériques

Responsables scientifiques : Davide Gherdevich (Dypac / UVSQ), Eric Mermet (CAMS / EHESS) & Citlalli Dominguez / Dypac / UVSQ)

Depuis plusieurs années, différentes disciplines des sciences humaines et sociales comme l’histoire, la littérature, l’anthropologie sociale, la sociologie, l’archéologie ont renouvelé l’étude de la cartographie, utilisant des nouvelles approches théoriques, méthodologiques et techniques. Lors de ces deux jours de workshop, nous souhaitons interroger les différentes manières d’utiliser la cartographie, les SIG et l’analyse spatiale dans les sciences humaines et sociales. Grâce en particulier à l’utilisation des archives, les chroniques​, les systèmes d’information géographique et aux outils informatiques nous pouvons fournir de nouvelles analyses et de nouvelles données à partir de cartes.