Le Groupement de recherche « Normes, Sciences et Techniques », l’Institut des Sciences Sociales du Politique et la Maison des Sciences de l’Homme Paris-Saclay vous invitent le 6 mars 2018, à partir de 16h, à l’ENS Paris-Saclay, pour la conférence exceptionnelle d’Alondra Nelson, présidente du « Social Science Research Council (SSRC)” et professeure de sociologie à l’Université de Columbia.

Elle viendra présenter son dernier ouvrage « The Social Life of DNA: Race, Reparations, and Reconciliation after the Genome » (Beacon Press, 2016).

 

ENS Paris-Saclay

Salle Renaudeau – Bâtiment Laplace

61, Avenue du président Wilson

94230 CACHAN (RER B Bagneux)

Inscription sur http://msh-paris-saclay.fr/event/conference-exceptionnelle-dalondra-nelson-6-03-2018/

 

Alondra Nelson nous emmène dans un voyage permettant de mesurer à quel point la double hélice d’ADN s’est infiltrée au cœur des problématiques sociales contemporaines autour de la notion de race. Elle montre que la généalogie génétique est un nouvel outil pour aborder des problèmes anciens et durables et explique comment les techniques de pointe basées sur l’ADN sont utilisées, notamment, pour s’attaquer aux questions suscitées par l’esclavage: favoriser la réconciliation, établir des liens avec les patries africaines ancestrales, repenser et parfois modifier la citoyenneté, etc. Portail vers le passé qui donne un aperçu du présent et du futur, l’ADN met en lumière des traumatismes sociaux et des injustices historiques qui résonnent encore aujourd’hui. Selon Alondra Nelson, si la science peut être un allié crucial de l’activisme pour stimuler le changement social et transformer la politique raciale du XXIe siècle, il ne faut pas perdre de vue que la réparation sociale que nous recherchons ne peut pas être trouvée même dans la science la plus sophistiquée.

Contact : Stéphanie Lacour (stephanie.lacour@cnrs.fr)